Rechercher
Chaîne française > Infos > Chine > Article

Programme chinois de vols spatiaux habités

Source: CRI | 09-07-2011 16:25

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Dossier

Le Programme chinois de vols spatiaux habités est en vigueur depuis 1992. Il est composé de trois étapes : la première c’est envoyer les astronautes chinois dans l’espace. La deuxième phase consiste à régler le problème de l’intersection et du raboutage dans l’espace, car la Chine veut établir son laboratoire spatial. Durant la troisième phase, on pourra voir dans l’espace une station spatiale conçue et habitée par les Chinois, comme le Shenzhou V, pour mener des expériences scientifiques et des techniques appliquées de grande envergure en micro-gravité.

A la fin de l’année 1999, la Chine a réussi à lancer et à récupérer son premier vaisseau spatial d’essais, imitant un vol habité — le Shenzhou 1. Au cours des trois années qui ont suivi ce lancement, la Chine a effectué trois vols expérimentaux de vaissaux habités, mais sans astronaute. Le 15 octobre 2003, le vaisseau spatial « Shenzhou V », premier vaisseau spatial entièrement conçu et fabriqué par la Chine a réussi à envoyer l’astronaute chinois Yang Liwei dans l’espace. Il est devenu le premier astronaute chinois. La réussite du lancement du « Shenzhou V » marque un tournant historique : la Chine est désormais le troisième pays au monde à avoir la capacité d’entreprendre des vols spatiaux habités, derrière la Russie et les Etats-Unis.

Le vaisseau spatial « Shenzhou V » et la fusée « Longue marche 2F » sont spécialement conçus et fabriqués pour servir les vols habités. Le « Shenzhou V » est composé de trois parties « la cabine de propulsion », « la cabine de retour » et « la cabine d’orbite ». Actuellement, il est le vaisseau spatial ayant le diamètre le plus grand du monde, et peut emmener 3 astronautes à son bord. Ce vaisseau est non seulement l’outil qui permet d’envoyer et de récupérer les astronautes, mais aussi un laboratoire qui peut observer la terre et dans lequel on peut mener des expériences scientifiques. Même après le retour des astronautes sur Terre, la cabine orbitale peut rester encore six mois dans l’espace afin de terminer les expériences. La fusée « Longue Marche 2F » quant à elle, est la plus longue et la plus grande fusée chinoise. Sa structure est beaucoup plus complexe.

On rapporte que la Chine va lancer le vaisseau spatial « Shenzhou VI » en 2005. A ce moment là, le vaisseau spatial « Shenzhou VI » devrait emmener plusieurs astronautes, lesquels devraient pouvoir sortir de leur cabine et flotter dans le vide glacial de l’espace.


Rédacteur: Hu Xiaoyan