Rechercher
Chaîne française > Infos > Chine > Article

Le directeur adjoint des échanges et de l´agriculture de l´OCDE : 10 ans à l´OMC de Chine

Source: CRI | 12-10-2011 09:27

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Depuis son entrée à l'OMC, la Chine a tenu ses promesses d'accélérer et d'étendre l'ouverture de son marché, de baisser ses droits de douane, et de proposer davantage de services commerciaux. Ecoutez Raed Safadi. C'est le directeur adjoint des échanges et de l'agriculture de l'OCDE :

Le directeur adjoint des échanges et de l'agriculture de l'OCDE :Chine: bilan de ces 10 ans à l'OMC

L'entrée de la Chine à l'OMC a été un événement capital, tant pour la Chine que pour le système commercial multilatéral. C'était également un élément très positif pour une organisation qui aspire à l'inclusion et à l'universalité. Le fort développement de la Chine a encouragé non seulement le développement asiatique mais aussi le développement mondial. La stratégie d'ouverture de la Chine a joué un rôle majeur dans son succès. Qu'a gagné la Chine de son entrée à l'OMC ? Le point de vue de Raed Safadi :

Depuis dix ans, le statut de la Chine a évolué. Au début simple membre participant à l'élaboration des principes du commerce multilatéral, il a évolué vers un statut d'animateur des activités de cette association. Dans l'élaboration des principes du commerce multilatéral, la Chine a fait sans cesse des efforts pour faire entendre davantage la voix des pays en développement et pour les faire entrer dans le système commercial global.

Concernant les principes commerciaux, Raed Safadi a estimé que leur création doit se baser sur le respect mutuel et les bénéfices réciproques de différents pays membres, au lieu d'être dominés par certain pays puissants.

La Chine, en tant que plus grand pays en développement, s'est toujours appliquée à encourager la coopération Sud-Sud et à participer aux actions de recours globales pour promouvoir le développement du commerce. En 2010, la Chine s'est engagée, en l'espace de 3 ans, à éliminer les droits de douane sur plus de 95% des produits importés d'une quarantaine de pays parmi les moins développés. Depuis 2009 et déjà pour deux années consécutives, la Chine est devenue le premier marché d'exportation pour ces pays.

Pour l'instant, l'impact de la crise financière internationale se fait encore sentir. La crise de la dette européenne, elle, s'aggrave sans cesse. La reprise économique mondiale fait donc encore face à de nouveaux défis. Dans cette période de crise, différentes formes de protectionnisme reprennent un peu partout dans le monde, freinant la reprise économique. Raed Safadi a donc appelé tous les pays à travailler ensembler pour éliminer les discriminations et les déséquilibres liés au commerce et aux investissements internationaux, afin de contribuer à la stabilité et au développement de l'économie mondiale.

L'entrée à l'OMC marque un jalon important dans la réforme et l'ouverture de la Chine et a joué un rôle d'accélérateur dans le développement économique. Cette décennie aura été celle où tous les pays auront bénéficié des fruits de la mondialisation économique et de l'intégration économique régionale. C'est aussi celle où la Chine a partagé avec le monde les bénéfices de sa prospérité.


Rédacteur: Zhang Yan