Rechercher
Chaîne française > Infos > Culture > Article

Tirer des pétards

Source: china.org.cn | 01-12-2012 17:45

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Selon un proverbe populaire, on ''fait claquer les pétards une fois la porte ouverte'', disant ainsi adieu à l'année qui s'achève et saluant l'avènement de la nouvelle année.

Tirer des pétards

Le Baozhu, tube de bambou à explosif (pétard), qui est une spécialité chinoise, date d'il y a plus de 2 000 ans. C'était dans l'antiquité un instrument acoustique destiné à chasser les épidémies et les mauvais esprits. Au début de la dynastie des Tang, les épidémies se multipliaient. Un certain Li Tian eut un jour l'idée de charger du nitrate dans des tubes de bambou. Après l'allumage, ceux-ci claquèrent et émirent une fumée épaisse, ce qui permit de chasser les miasmes dans les montagnes et de juguler ainsi la propagation de l'épidémie. C'étaient l'embryon des pétards au nitrate. Plus tard, la poudre fit son apparition. On remplit désormais des tubes de bambou avec du nitrate, du soufre, du charbon de bois, etc., d'où la naissance des Paozhang.

Faire claquer des pétards est devenu un divertissement typiquement chinois. On tire des pétards à toutes les grandes fêtes (Fête du Printemps, Fête des Lanternes, Fête du Dragon, Fête de la mi-automne etc.) et cérémonies de célébration (mariage, construction de logement, ouverture d'une affaire etc.). Liuyang dans le Hunan, Foshan et Dongyao dans le Guangdong, Yichun et Pingxiang au Jiangxi et Wenzhou dans le Zhejiang sont les plus importants fabricants de feux d'artifice en Chine.


Rédacteur: Jin Wensi