Rechercher
Chaîne française > Infos > Culture > Article

Top 10 des destinations de Londres

 

 

Big Ben aurait pu ne jamais voir le jour si un incendie n'avait pas détruit le Parlement en 1834. Une centaine d'architectes s'est alors penchée sur de nouveaux plans, et l'heureux élu, Charles Barry, avait intégré à son dessin une gigantesque horloge dessinée par l'astronome du Roi, Sir George Airey. « Big Ben » est le surnom de la cloche qui a retentit pour la première fois en 1859 (mais les sources divergent encore quant à l'origine du surnom).

Big Ben

Il a fallu un chariot tiré par 16 chevaux pour la transporter et pas moins de 18 heures pour la hisser au sommet du Beffroi. La Tour elle-même culmine à 96 mètres de hauteur et la célèbre cloche, qui mesure 7 mètres de diamètre et pèse pas moins de 5 tonnes, a besoin pour sonner les coups d'un marteau de 200 kilos. Elle se visite sur rendez-vous, avec un guide, tout comme le Parlement.

Les créneaux sont changeants, il faut consulter le site Internet du Parlement (voir informations pratiques.) Réservations : +(44) 0 20 73 44 99 6 Le Big Ben est devenu le symbole de Londres tout comme la Tour Eiffel est celui de Paris. Cette tour de style victorien, située aux bords de la tamise et haute de presque 100 mètres abrite depuis plus de 150 ans la plus célèbre horloge du monde. Big Ben est en fait le nom de la cloche qui fait plus de 7 mètres de diamètre et pèse plus de treize tonnes et demi. A l’origine, elle s’appelait « the great bell » mais a été affectueusement surnommée Big Ben en mémoire de Benjamin Hall, 1er commissaire aux travaux publics et à la carrure imposante. La tour elle-même porte le nom de « clock tower » mais pour le monde entier aujourd’hui, elle est Big Ben.

Les cadrans de l’horloge font sept mètres et la cloche sonne toutes les heures. On l’entend jusqu’à six kilomètres de là. Pour la petite histoire, Big Ben n’aurait peut-être jamais vu le jour s’il n’avait pas fallu reconstruire le parlement après un incendie en 1834. La nouvelle architecture a prévu dans ses plans cette immense horloge dessinée par l’astronome du roi de l’époque. On dit qu’il a fallu dix huit heures pour hisser la cloche au sommet de la tour. Le marteau qui sert à sonner les coups pèse à lui tout seul deux cent kilos. Il faut savoir que comme pour le parlement, Big Ben se visite sur rendez-vous. Pour cela, il faut consulter le site officiel sur internet.