Rechercher
Chaîne française > Infos > Monde > Article

France/présidentielle : Hollande et Sarkozy s´affrontent dans un débat télévisé avant le second tour (SYNTHESE)

Source: French. News. Cn | 05-03-2012 11:05

Taille du texte: T+ | T-  | Email

PARIS, 2 mai (Xinhua) -- Les deux finalistes de la course à l'Elysée, le candidat socialiste François Hollande et le président sortant Nicolas Sarkozy, candidat UMP à sa propre succession, se sont affrontés mercredi soir dans un débat télévisé, abordant, entre autres, des questions économiques et sociales, le droit de vote des étrangers non communautaires, la crise de la dette et l'Europe, le style de présidence, ainsi que l'Afghanistan.

Sur les sujets abordés lors de ce débat unique et très attendu avant le second tour de l'élection présidentielle, les deux candidats qualifiés au scrutin de dimanche prochain ont repris souvent des arguments maintes fois défendus par eux dans leurs meetings ou leurs passages dans les médias tout au long de la campagne.

S'agissant la question du chômage, l'une des principales inquiétudes qui accablent à l'heure actuelle un grand nombre de Français, M. Hollande a reproché à son adversaire, le président-candidat, de n'avoir pas réalisé son objectif formulé à son arrivée au pouvoir en 2007 de ramener le taux de chômage à 5% au bout de son quinquennat.

M. Hollande a déclaré que "le chômage a augmenté, si l'on prend l'ensemble des personnes inscrites, d'un million" pour atteindre "4 millions de personnes" ou "de 700 000" si "l'on prend les personnes qui n'ont aucune activité", ayant comme référence les demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi, sans activité (catégorie A) ou avec une activité réduite (catégorie A + B et C).

"Les chiffres de M. Hollande, ils sont faux", a rétorqué M. Sarkozy, avant d'expliquer que "le chômage a augmenté de 422 000, ce qui est trop, entre 2007 et 2011, soit une augmentation de 18,7%", en prenant les chiffres de l'Insee correspondant à la définition du chômage au sens du Bureau international du travail (BIT).

Admettant qu'il ne pouvait pas être fier d'une telle augmentation, M. Sarkozy a tenu à faire remarquer que "nous avons un taux de chômage qui a augmenté deux fois moins que (la moyenne de) nos partenaires de la zone euro".

Quant à la solution au chômage, M. Hollande a affirmé avoir "une mesure" en évoquant "le contrat de génération" comme "l'idée la plus nouvelle qui est venue dans cette campagne".