Rechercher
Chaîne française > Infos > Monde > Article

France/présidentielle : Bayrou votera Hollande au second tour et laisse le libre choix à ses électeurs

Source: French. News. Cn | 05-04-2012 10:42

Taille du texte: T+ | T-  | Email

PARIS, 3 mai (Xinhua) -- François Bayrou, le candidat du MoDem (Mouvement démocrate, centre) éliminé au premier tour de l' élection présidentielle française, a annoncé jeudi qu'il voterait pour le candidat socialiste François Hollande au second tour de la présidentielle, tout en laissant le libre choix à ses plus de trois millions d'électeurs lors du verdict de dimanche prochain.

"Je ne peux pas voter blanc. Cela serait de l'indécision. Dans ces circonstances, l'indécision est impossible", a affirmé M. Bayrou dans une déclaration rendue publique jeudi en début de soirée, au lendemain du débat télévisé entre le candidat socialiste et son rival au second tour, le président sortant Nicolas Sarkozy.

"Reste le vote pour François Hollande. C'est le choix que je fais", a poursuivi le député et président du MoDem, arrivé en cinquième position du premier tour de la présidentielle avec 9,13% des suffrages.

"Chacun de mes amis, chacun de mes électeurs s'exprimera en conscience (lors du second tour)", a déclaré M. Bayrou, soulignant que le "courant central" auquel il tenait représentait une " diversité" qui "est de notre nature propre".

Le patron du MoDem a expliqué avoir pris la décision après avoir "examiné depuis deux semaines l'évolution du deuxième tour de l'élection présidentielle, au travers de la lettre que j'ai adressée aux deux candidats, de leurs réponses, des interventions publiques et du débat d'hier soir".

Affirmant qu'il donnait son "jugement personnel", M. Bayrou a indiqué que "Nicolas Sarkozy, après un bon score de premier tour, s'est livré à une course-poursuite à l'extrême droite dans laquelle nous ne retrouvons pas nos valeurs, dans laquelle ce que nous croyons de plus profond et de plus précieux est bousculé et nié dans son principe".

"La ligne qu'a ainsi choisie Nicolas Sarkozy entre les deux tours est violente, elle entre en contradiction avec les valeurs qui sont les nôtres, pas seulement les miennes, pas seulement celles du courant politique que je représente, mais aussi les valeurs du gaullisme, autant que celles de la droite républicaine et sociale", a-t-il jugé.