Rechercher
Chaîne française > Infos > Chine > Article

Synthèse: la Chine vole la vedette aux bailleurs de fonds traditionnels du continent africain

Source: French. News. Cn | 07-20-2012 15:11

Taille du texte: T+ | T-  | Email

CONAKRY, 19 juillet (Xinhua) -- Le président chinois Hu Jintao a annoncé le doublement de l'aide au continent africain passant de 10 à 20 milliards de dollars américains lors de l'ouverture du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) jeudi à Beijing.

Cette annonce propulse la Chine loin devant les bailleurs de fonds traditionnels que sont les pays occidentaux, notamment l'Europe et les institutions de Breton Woods (FMI-Banque mondiale).

Les échanges commerciaux entre la Chine et l'Afrique ont atteint un niveau record de 1666, 3 milliards de dollars l'année dernière, ce qui place la Chine au premier rang des partenaires commerciaux du continent.

Une étude la Banque africaine de développement (BAD) parue en 2011 avait révélé que "les investissements directs étrangers (IDE) de la Chine en Afrique ont augmenté en moyenne de 46% par an durant la dernière décennie". Cette étude démontrait ainsi que la Chine avait un "rôle de fournisseur important de financements et de savoir-faire fort nécessaires au développement du continent".

Rappelant que les grandes tendances des investissements chinois en Afrique repose sur "la structure des IDE chinois laissant percevoir l'intention d'établir des relations à long terme avec les gouvernements. Ce qui est différent de celle des pays occidentaux, qui fait intervenir des investisseurs privés, et ne s'engage pas sur une présence de long terme".

Cette étude, qui vante les atouts de l'aide de la Chine au continent africain, ajoute que "plus de 35 pays africains ont bénéficié de financement des infrastructures de la part de la Chine", précisant que "l'amélioration des infrastructures permet de faciliter l'accès des produits africains aux marchés régionaux et internationaux".

D'après ce rapport, "les exportations de l'Afrique vers la Chine s'accroissent, alors que le commerce du continent avec les autres grands marchés mondiaux stagne, quand il ne régresse pas".

Les importations de l'Afrique en provenance de la Chine sont plus diversifiées que ses exportations, améliorant ainsi la consommation locale, indique cette étude.


Rédacteur: Tao Ruogu