Rechercher
Chaîne française > Infos > Chine > Article

Le Quotidien du Peuple parle de sanctions économiques contre le Japon

Source: French. News. Cn | 09-18-2012 14:08

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Dossier

BEIJING, 17 septembre (Xinhua) -- Le Quotidien du Peuple, journal phare du Parti communiste chinois (PCC), a averti lundi dans un commentaire que les provocations du Japon concernant les îles Diaoyu pourraient mener à sa propre perte en cas de sanctions économiques.

"Est-ce que le Japon préfère perdre dix ans, voire même revenir 20 ans en arrière?", s'interroge le journal.

Compte tenu de l'interdépendance des deux pays, des sanctions économiques seraient "une arme à double tranchant" pour la Chine, qui est, en principe, opposée aux sanctions pour résoudre les disputes internationales et ne recourt à ce type de mesures qu'avec prudence, poursuit l'article.

Mais pour les questions concernant sa souveraineté territoriale, la Chine répondra de front si le gouvernement japonais persiste à la défier.

Considérant 'l'achat' par le Japon des îles Diaoyu en mer de Chine orientale équivalent à un ''vol", le journal estime que la Chine peut, conformément aux lois internationales, utiliser toutes sortes de leviers pour préserver sa souveraineté.

La Chine n'a pas encore officiellement adopté de sanctions économiques à l'encontre du Japon, mais le conflit sur les îles Diaoyu jette une ombre sur le commerce sino-japonais, dont le tourisme et les ventes de produits japonais sont d'ores et déjà fortement touchés, indique le Quotidien du Peuple.

Les entreprises japonaises ont calmement réagi, mais elles s'inquiètent du large et profond impact que le conflit pourrait exercer sur l'économie japonaise.

Une guerre économique portera atteinte aux deux pays, mais la Chine a la volonté et la tolérance d'en assumer les conséquences qui seront plus désastreuses pour le Japon.

Les manifestations contre l'"achat" des îles Diaoyu par le Japon se succèdent à travers la Chine ces derniers jours. Pour affirmer sa souveraineté, la Chine a envoyé des navires de surveillance pour patrouiller dans les eaux à proximité des îles Diaoyu.


Rédacteur: Jin Wensi