Rechercher
Chaîne française > Infos > Culture > Article

Les 12 symboles du zodiaque chinois

Source: China.org.cn | 01-16-2013 16:38

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Les 12 symboles du zodiaque chinois désignent l'année de naissance de chacun par le signe respectif des douze animaux qui sont le rat, le boeuf, le tigre, le lièvre, le dragon, le serpent, le cheval, le mouton, le singe, le coq, le chien et le porc.

Pourquoi les douze animaux, et pas onze ou treize ? Parce que depuis l'époque des Zhou (1046-771 av.J.-C.), les Chinois ont utilisé pour la désignation des années un cycle sexagésimal qui est la combinaison des 10 troncs célestes (Jia, Yi, Bing, Ding, Wu, Ji, Geng, Xing, Ren et Gui) avec les 12 branches terrestres (Zi, Chou, Yin, Mao, Chen, Si, Wu, Wei, Shen, You, Xu et Hai). Les 60 années du cycle sexagésimal sont divisées en périodes de 12 ans, correspondant aux 12 branches terrestres traduites par des symboles emblématiques d'animaux. D'où les 12 symboles du zodiaque chinois.

Les 12 symboles du zodiaque chinois

Pourquoi cet ordre des animaux dans le zodiaque chinois ? Il y a deux légendes qui en donnent une explication différente :

Selon la première légende, l'ordre de ces animaux résulta de manigances des animaux désireux de faire partie de la garde prétorienne de l'Empereur Jaune qui voulait choisir 12 animaux à cette fin. Le chat demanda au rat de présenter sa candidature, mais le rat l'oublia, de sorte que le chat délaissé devint l'ennemi féroce du rat. L'éléphant ne pouvait pas se présenter à cause d'une souris qui parvint à le chasser en s'introduisant dans sa trompe. Les animaux restants tombèrent d'accord sur l'ordre commençant par le boeuf. Mais le rat sauta sur le dos du boeuf pour justifier sa priorité sur lui, et son geste fut soutenu par le cochon. Ainsi le rat obtint la première place, tandis que son flatteur, le porc, fut relégué à la dernière place. Le tigre et le dragon ne purent pas se résigner à cet arrangement, et n'acceptèrent leur place, immédiatement après le rat et le boeuf, qu'après avoir été nommés respectivement le roi des montagnes et des mers. Mais le lièvre n'était pas d'accord, et se mesura de vitesse avec le dragon et finit par se placer devant le dragon. Le chien était si courroucé qu'il mordit le lièvre. Il fut pénalisé et se plaça à l'avant-dernière place. Après maintes épreuves, l'ordre fut établi définitivement : le rat, le boeuf, le tigre, le lièvre, le dragon, le serpent, le cheval, le mouton, le singe, le coq, le chien et le porc.

Une autre légende raconte que l'ordre des animaux emblématiques fut déterminé selon les heures actives de chaque animal. Dès la dynastie des Han (206 av. J.-C.-220), les 12 branches terrestres revêtaient déjà le « caractère horaire », et chaque caractère désignait deux heures actuelles. De 23 heures à une heure, c'est le « caractère horaire » de « Zi », où le rat est le plus actif. D'une heure à trois heures, c'est celui de « Chou », où le boeuf rumine. De 3 heures à 5 heures, c'est celui de « Yin », où le tigre rôde et est le plus agressif. De 5 heures à 7 heures, c'est celui de « Mao », où, selon la mythologie chinoise, le lièvre de la lune broyait activement des matières médicamenteuses. De 7 heures à 9 heures, c'est celui de « Chen », où le dragon divin s'activait à répandre la pluie. De 9 heures à 11 heures, période de «Si », le serpent devint vif. De 11 heures à 13 heures, c'est le temps fort du yang, marqué par le « caractère horaire » de « Wu », et le passage du coursier céleste dans le ciel. De 13 heures à 15 heures, c'est le « caractère horaire » de « Wei » où les herbes broutées par le mouton, dit-on, pouvaient pousser plus dru. De 15 heures à 17 heures, c'est celui de « Shen », moment animé du singe. De 17 heures à 19 heures, c'est celui de « You», où les volailles commençaient à rentrer dans les poulaillers. De 19 heures à 21 heures, c'est celui de « Xu », commencement de la veille du chien. De 21 heures à 23 heures, c'est celui de « Hai », où le cochon dormait profondément.

Les symboles du zodiaque sont valables non seulement pour les Han, mais aussi pour d'autres ethnies. On peut par exemple lire dans l' « Histoire de la dynastie des Tang » que « dans l'Etat de Xiagengsi, on désigne les années par 12 objets. Si l'année est du « caractère horaire » Yin, on l'appelle l'Année du Tigre. » Zhao Yi, de la dynastie des Qing, écrivit que la coutume du Nord consistant à désigner les années par le Rat, le Boeuf, le Tigre et le Démon a gagné la Chine et y a persisté jusqu'à aujourd'hui ». En fait, les Mongols, les Dai et les Li ont leurs symboles du zodiaque. Le tigre, le lièvre, le dragon, le serpent, le cheval, le mouton, le singe, le coq, le chien, le porc, le rat et le boeuf sont les 12 symboles du zodiaque mongol. Le rat, le boeuf, le tigre, le lièvre, le dragon, le serpent, le cheval, le mouton, le singe, le coq, le chien et l'éléphant sont les 12 symboles du zodiaque des Dai. Le coq, le chien, le porc, le rat, le boeuf, le tigre, le lièvre, le dragon, le serpent, le cheval, le mouton et le singe sont les 12 symboles du zodiaque des Li. On voit que les 12 symboles du zodiaque présentent une différence minime pour ces ethnies. Il est difficile de savoir lequel est apparu avant les autres. Il est plus raisonnable de penser que ces symboles du zodiaque ont résulté des échanges et de la fusion des cultures de diverses ethnies.

En Chine, on ne doit pas négliger la signification des 12 symboles du zodiaque chinois, parce que ceux-ci ont donné lieu à de nombreuses histoires émouvantes et à des usages intéressants. Ces symboles bénéficient d'un amour et d'une attention générales, au passé comme au présent, parmi toutes les ethnies. Ils furent chantés par des poètes et présentés par des écrivains