Les thèmes phares des deux sessions chinoises de 2015

02-26-2015 10:33

Dossier : 2015 APN&CCPPC Sessions

Avec la fin de la Fête du printemps, les sessions 2015 de l'Assemblée populaire nationale (APN) et de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) s'approchent à grands pas. Cette année, la détermination des dirigeants se démarquent par la proposition de quatre objectifs majeurs : aboutir à une société modérément prospère, approfondir les réformes, établir un Etat de droit et perdurer l'inspection disciplinaire du Parti.

A la question, quels seront les thèmes les plus évoqués par les gouvernements centraux et régionaux, la rédaction du Quotidien du peuple vous propose ce panorama :

Quelles mesures de réforme au cours de cette année décisive ?

Si 2014 a été la première année pour des réformes approfondies, 2015 sera une période cruciale à l'occasion des sessions de l'APN et de la CCPPC, où les décisions du Parti vont se concrétiser dans l'agenda de l'Etat, démontrant la détermination des dirigeants quant aux challenges auxquels le Parti devra faire face. Quels sont ces défis ? Dans quels domaines et pour quelles conséquences ? Cela sera dévoilé bientôt.

La croissance du PIB affaiblie par la nouvelle normalité ?

Récemment, la Banque populaire de Chine a décidé d'abaisser le ratio de réserve de dépôt de RMB de 0,5 % à partir du 5 février 2015. Le 22 novembre 2014, l'établissement banquier a également réduit le taux d'intérêt de dépôt et de prêt. Ces deux mesures ayant suscité de vives discussions concernant la croissance économique du pays.

Depuis mai dernier, la « nouvelle normalité » est devenue la notion la plus citée évoquant une certaine exigence pour la qualité du développement économique. A voir, comment cette nouvelle normalité sera incarnée dans les décisions politiques de 2015, va-t-on assister à un abaissement du taux de croissance du PIB ? Les deux sessions annuelles permettront de donner les premières réponses.

Comment activer le « capital rural dormant » ?

Le document n° 1 du gouvernemental central de 2015 a reporté l'accent sur le développement rural, y compris ses aspects économique et démographique. L'intérêt sera de miser sur le marché pour activer les éléments de production qui ont été longtemps inertes, comme la terre, le capital et la propriété rurale, et que cette situation se transforme en « capital vivant ».

De plus, les réformes rurales doivent s'appuyer strictement sur l'application de la loi : améliorer le système juridique dans les sphères rurales et établir la primauté du droit dans l'administration des campagnes. Les sessions de l'APN et de la CCPPC devraient concrétiser ces objectifs dans les directives politiques.

Quelles possibilités de développement dans les coopérations régionales ?

Le gouvernement central a dessiné la carte des coopérations régionales de 2015 en mettant en avant notamment les initiatives « une Ceinture et une Route de la Soie », le développement conjoint de Beijing, Tianjin et de la province du Hebei, ainsi que la zone économique du fleuve du Yangtze.

Quels pays et régions vont pouvoir bénéficier de ces coopérations régionales ? Réponse lors des deux sessions chinoises.

Quelles mesures dans la poursuite de l'anticorruption ?

Une remarque importante dans l'ambiance politique est le changement récent du mode de travail des fonctionnaires, dont une certaine amélioration est due au résultat d'une grande campagne anti-corruption. Pendant deux ans, plus de 80 hauts fonctionnaires au niveau ministériel ou supérieur ont été identifiés pour leur abus du pouvoir.

En 2015, une continuité est attendue par le grand public. D'autres mouches ou gros tigres vont-ils être démasqués ? Comment limiter le pouvoir des cadres par les contraintes institutionnelles, Comment établir un mécanisme durable et opérationnel pour lutter contre la corruption ? Pour cela rendez-vous lors des deux sessions de l'APN et de la CCPPC.

Comment prévenir les erreurs judiciaires ?

Une série de mesures ont été appliquées dans le domaine juridique, comme la mise en place du mécanisme de la cour circulaire, l'inventaire des critères d'évaluation de l'application de la loi, la mise en œuvre de la transparence judiciaire. La loi est devenue un thème important et fréquemment évoquée dans l'espace public en Chine depuis ces dernières années.

Etablir un Etat de droit en Chine a été officiellement proposé et étudié à partir des 3e et 4e sessions plénières du 18e Congrès du PCC. L'objectif consiste à concevoir le système juridique pour garantir les droits des individus, renforcer la justice sociale et notamment éviter les procès erronés. Au cours des prochaines étapes, quelles nouvelles mesures et propositions seront lancées ? Pour cela, se rapporter aux rapports de la Cour suprême et du Parquet supérieur.

Les documents officiels n'auront plus autant de pouvoir une fois la législation modifiée ?

La 12e session de l'APN va examiner le projet relatif à la modification de la loi de la législation, celle-ci concerne notamment le mécanisme législatif et la normalisation juridique.

Les droits législatifs dans les régions vont-ils s'étendre ? Le projet de loi prévoit d'attribuer le pouvoir législatif aux municipalités qui possèdent des circonscriptions, qui fait que les grandes villes pourraient promulguer des lois et réglementations locales en ce qui concerne « la construction et la gestion urbaine, la protection de l'environnement, le développement des communautés locales ».

Dans ce cas, le pouvoir des documents officiels sera-t-il restreint ? Selon le projet de loi, les gouvernements locaux ne pourront plus rédiger de réglementations touchant les droits des individus, des personnes morales et d'autres organisations en ôtant ou augmentant les obligations.

Quelles attentes pour la réforme du permis de résidence ?

Récemment, le gouvernement central a désigné 62 villes, y compris Tongzhou de Beijing, comme régions pilotes d'application de nouvelles politiques d'urbanisation, incarnées par un système d'enregistrement de points accumulés pour délivrer les permis de résidence. Cette mesure donnera aux migrants l'opportunité de pouvoir s'installer à Beijing et dans les villes majeures du pays.

Quant aux politiques relatives au bien-être de la population, dont la scolarité des enfants, la sécurité sociale et le logement, pour une meilleure redistribution des ressources sociales, les deux sessions annuelles sont très attendues pour connaître la détermination du gouvernement.

Comment expulser le « smog spirituel » pour protéger le terrain idéologique ?

L'environnement social joue un rôle considérable dans la vie publique. C'est notamment avec le développement rapide de l'Internet qu'on constate de plus en plus de violence, de rumeurs nuisibles, de scènes pornographiques et toutes sortes de vulgarités inondant la toile.

Évidemment, un bon environnement social est primordial pour les individus et le pays dont la sécurité nationale en dépend. Comme l'a souligné le président Xi Jingping, « l'idéologie reste un terrain stratégique à travailler ». Comment éviter le « smog spirituel » pour valoriser les bonnes traditions, cela reste une problématique prépondérante pour les autorités.

Comment protéger l'environnement pour lutter contre la pollution ?

La protection de l'environnement exige une mobilisation nationale à long terme. Chaque année lors des sessions de l'APN et de la CCPPC, les questions liées à l'environnement sont bien sûr abordées. Reste à savoir comment concrétiser ces propositions dans la transformation du développement économique, et de réellement réduire à court terme la pollution.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:HUANG Xue |  Source:
le Quotidien du Peuple en ligne
App

Dossier plus
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500