La Chine vise une croissance modérée à rapide

03-05-2015 14:15

Dossier : 2015 APN&CCPPC Sessions

Dossier : 2015 APN&CCPPC Sessions

BEIJING, 5 mars (Xinhua) -- L'économie chinoise peut maintenir une croissance modérée à rapide et orienter le développement vers un niveau moyen à élevé, selon un rapport d'activité du gouvernement publié jeudi.

Il s'agit de la première fois qu'un document officiel important souligne l'expression "moyen à élevé". Le rapport, présenté par le Premier ministre chinois Li Keqiang lors de la session annuelle de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois), indique que la Chine doit s'appuyer sur les deux moteurs de la croissance traditionnel et nouveau.

Pour promouvoir un nouveau moteur de la croissance, le rapport indique que le gouvernement continuera d'encourager la création d'entreprises et l'innovation, tandis que pour transformer le moteur traditionnel de la croissance, la Chine mettra l'accent sur la multiplication des biens et des services publics.

La Chine compte 1,3 milliard d'habitants, dont 900 millions d'actifs. "Si nous pouvons activer toutes ces cellules qui composent la société, un formidable dégagement d'énergie propulsera en avant le développement économique de la Chine", note le rapport.

La Chine prend des mesures pour mobiliser tous les éléments de sa population de 1,3 milliard de personnes et ses 70 millions d'entreprises, afin de jouer un rôle actif dans le développement, par la croissance de l'énergie et la création d'emplois. Le nombre de sociétés nouvellement établies en Chine a bondi d'environ 46% sur un an atteignant 3,65 millions en 2014.

M. Li a indiqué que l'offre inadaptée des biens et des services publics demeurait un élément faible du développement chinois. Le gouvernement augmentera l'offre des biens et des services publics ainsi que les investissements publics, notamment dans les secteurs de l'éducation et de la santé.

Fournir des biens et des services publics afin d'améliorer les conditions de vie du peuple fait partie de la responsabilité du gouvernement chinois. C'est également un important moyen pour promouvoir la demande nationale et stimuler la croissance, a expliqué M. Li.

Le gouvernement chinois s'efforce de dynamiser la demande domestique malgré le déclin des exportations, afin de consolider la croissance économique, qui a ralenti pour atteindre un état nommé "nouvelle normalité".

Le terme de "nouvelle normalité" a gagné du terrain en Chine en mai 2014, quand le président Xi Jinping, durant une inspection dans la province du Henan (centre), a décrit le besoin de garder la tête froide étant donné le ralentissement de la croissance.

Pendant 35 ans, entre 1978 et 2013, la croissance annuelle de l'économie chinoise était d'environ 10% en moyenne, et entre 2003 et 2007, le chiffre était de 11,5%. Cependant, "le bon vieux temps" est terminé. La croissance a ralenti, atteignant 7,7% en 2012 et en 2013.

En 2014, le PIB a augmenté de 7,4% pour dépasser les 10.000 milliards de dollars, inférieur à l'objectif du gouvernement de 7,5% ; soit la plus faible expansion annuelle depuis 1990.

La "nouvelle normalité" signifie s'adapter au ralentissement de la croissance. De manière plus importante, elle signifie également une croissance durable et plus efficace pendant plusieurs décennies à venir. Il s'agit du moins d'un objectif.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:HUANG Xue |  Source:
French.xinhuanet.com
App

Dossier plus
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500