Une politique budgétaire proactive est nécessaire pour faire face aux pressions à la baisse (ministre)

03-06-2015 15:20

Dossier : 2015 APN&CCPPC Sessions

BEIJING, 6 mars (Xinhua) -- Le ministre chinois des Finances a défendu vendredi la politique budgétaire modérément expansionniste du pays, indiquant que cela était nécessaire pour faire face aux pressions à la baisse sur l'économie nationale.

"Nous devons adopter une politique budgétaire modérément expansionniste pour faire face aux pressions à la baisse, alors que nous adaptons l'économie petit à petit tout en prévenant une chute", a indiqué Lou Jiwei lors d'une conférence de presse organisée en marge de la session annuelle de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois).

Une politique budgétaire proactive est nécessaire pour faire face aux pressions à la baisse (ministre)

Une politique budgétaire proactive est nécessaire pour faire face aux pressions à la baisse (ministre)

Les signes de reprise de l'économie mondiale ne sont pas suffisamment évidents, même aux Etats-Unis, a indiqué M. Lou, ajoutant que la Chine serait affectée par cette "nouvelle normalité" de l'économie mondiale.

La Chine maintiendra une politique macro-économique inchangée en 2015 et s'engage à mener une politique budgétaire proactive et une politique monétaire prudente, selon le rapport d'activité du gouvernement présenté jeudi par le Premier ministre Li Keqiang.

Une politique budgétaire proactive signifie une politique modérément expansionniste créatrice de demande et stimulant l'économie, principalement via une expansion de la demande intérieure, tandis que l'objectif final d'une politique monétaire prudente est de maintenir la stabilité des prix.

La Chine a également augmenté son déficit budgétaire à 2,3% du produit intérieur brut (PIB) pour 2015, contre 2,1% en 2014. En se basant sur des règles de calcul différentes, le ratio du déficit sur le PIB pourrait passer à 2,7% environ, a indiqué M. Lou.

La politique budgétaire jouera un rôle clé dans le soutien de la croissance économique et la résistance aux pressions à la baisse, a-t-il noté.

Avouant que le gouvernement était confronté à un ralentissement de la hausse de ses revenus, M. Lou a expliqué que le ministère avait adopté diverses mesures pour faire face à ce problème, notamment en augmentant la taxe sur la consommation de pétrole raffiné ou en demandant aux fonds souverains de transférer des profits.

La croissance économique de la Chine a atteint 7,4% l'année dernière, soit son rythme le plus lent en 24 ans. Le gouvernement a réduit à 7% la prévision de croissance pour 2015.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:Jin Wensi |  Source:
French.xinhuanet.com
App

Dossier plus
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500