Favoriser l'interconnectivité pour accélérer la croissance en Asie

03-26-2015 19:41

Dossier : Forum de Bo'ao 2015

Le transport est devenu une des priorités pour l'avenir de l'Asie. Plusieurs pays sont en train de développer leurs systèmes de transport et plus de 80 représentants ministériels doivent poursuivre ces initiatives.

Les marchés sont de plus en plus intégrés en Asie. L'Indonésie, la plus grande économie de l'Asie du Sud-Est, doit collaborer avec la Chine pour utiliser de façon plus efficace son accès à la mer. On pense notamment aux infrastructures portuaires, à la construction navale et à l'industrie de la pêche. Les dirigeants indonésiens disent que le pays va investir 24 milliards de dollars américains dans l'amélioration de ses infrastructures. Sur la terre ferme, la Chine construit plusieurs autoroutes et des chemins de fer en partenariat avec ses voisins. La Chine et le Pakistan ont atteint le dernier droit dans la construction de l'autoroute considérée la plus haute du monde entre la Région autonome ouïgoure du Xingjiang et le Pakistan. De plus, la Chine et la Thaïlande ont signé une entente à la fin de l'année dernière pour construire un chemin de fer transfrontalier. Ce projet permettrait de connecter un plus grand réseau déjà existant plus à l'ouest.

KASIAN TEJAPIRA
Professeur adjoint
Institut de recherche thaïlandais sur le développement

"Ce chemin de fer à deux voies ne reliera pas seulement la Chine et la Thaïlande, il va aussi rapprocher les autres pays de l'ASEAN et de l'Europe. Cela se fera grâce à un partage de ressources et des aspirations gagnant-gagnant. Cela permettra aussi à la Thaïlande d'utiliser ses avantages géographiques.''

Pendant ce temps, la Chine travaille de concert avec le Vietnam, le Myanmar et l'Inde sur des projets ferroviaires transfrontaliers.

Malgré tout, la demande pour de meilleures liaisons demeure importante. La Banque asiatique de développement estime que la région a besoin de 8-mille milliards de dollars pour accomplir ses projets jusqu'en 2020. Mais les instances en place, notamment le FMI et la Banque mondiale, ne peuvent assumer qu'une fraction des coûts. Les responsables chinois disent que la mise en place de la Banque asiatique d'investissement en infrastructure va justement s'attaquer à ce problème.

LOU JIWEI
Ministre chinois des Finances

La Banque asiatique d'investissement en infrastructure serait commise à l'amélioration des infrastructures et des niveaux d'inter-connectivité en Asie. La BAII fournirait l'assistance financière pour ses pays membres, y compris ceux le long "de la Ceinture et de la Route".

Les données montrent que les gens en Asie Centrale, en Asie du Sud-Est et dans le sud de l'Asie prêtent une attention particulière à la construction d'infrastructures. Et une chose est certaine, le sujet sera discuté à fond lors du Forum de Bo'ao.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:Jin Wensi |  Source:
CCTV.com
App

Dossier plus
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500