Quel message transmettra le défilé de la Journée de la Victoire en Chine? (PAPIER GENERAL)

09-03-2015 17:31

Dossier : 70e anniversaire de la victoire de la Guerre antifasciste

BEIJING, 3 septembre (Xinhua) -- La Chine, qui a remporté la guerre sur le principal théâtre oriental de la Seconde Guerre mondiale, a organisé jeudi un défilé militaire remarqué au coeur de sa capitale en présence de 30 chefs d'Etat et de gouvernement pour marquer cet anniversaire.

L'envergure de la cérémonie, au cours de laquelle 12.000 militaires et 500 pièces d'équipements militaires ont défilé devant la place Tian'anmen survolés par près de 200 avions, a suscité les spéculations les plus fantaisistes, comme celles prétendant qu'elle démontrait la volonté d'une puissance émergente de faire une démonstration de force pour consolider sa sphère d'influence ou que Beijing cherchait à attiser le sentiment d'hostilité à l'égard du Japon.

Ces spéculations ne tiennent pas debout et trahissent un retour vers la mentalité de la Guerre froide si l'on considère le moment auquel la Chine a choisi d'organiser ce défilé et comment elle l'a pensé.

La Chine n'a jamais tenu de cérémonie de ce genre depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945, alors que des événements de commémoration similaires ont eu lieu dans toute l'Europe, qui a souffert de l'invasion de l'Allemagne nazie pendant la guerre.

La Chine souhaitait célébrer avec éclat l'anniversaire de la fin de la guerre la plus vaste et la plus meurtrière de l'histoire, qui a duré près d'une décennie et fait des centaines de millions de victimes, dont 35 millions de Chinois.

"Le défilé est le 70e anniversaire de la victoire des forces alliées contre l'agression japonaise, qui a été l'une des invasions les plus terribles et oppressives de l'histoire humaine", a souligné Robert Kuhn, président de la Fondation Kuhn vouée à la promotion des relations sino-américaines.

La Seconde Guerre mondiale a été particulièrement brutale par bien des aspects, puisqu'elle s'est terminée par le recours à l'arme nucléaire. Il est important pour le monde entier de réfléchir là-dessus et de s'assurer que cela ne se reproduira pas, sous aucune forme, a-t-il indiqué dans un entretien exclusif accordé à Xinhua au sujet du défilé.

En permettant de réfléchir à l'histoire et de rendre hommage aux sacrifices et à l'héroïsme, cette grande cérémonie devrait lancer un avertissement à ceux qui tentent de déformer et de manipuler l'histoire de la Seconde Guerre mondiale pour servir leurs intérêts politiques à court terme.

Il est important que les peuples gardent en mémoire les conséquences terribles de la guerre et considèrent comme un engagement moral et politique d'oeuvrer pour la paix et la sécurité dans le monde, a déclaré l'ancien chancelier allemand Gerhard Schroeder dans une interview écrite accordée à Xinhua.

S'exprimant sur les efforts de l'Allemagne pour réparer ses crimes de guerre, M. Schroeder, qui fait partie des hommes politiques étrangers invités pour assister au défilé militaire, a indiqué que plusieurs décennies avaient été nécessaires pour que le peuple allemand puisse faire face à son passé.

"Je pense qu'il est important pour tous les pays de faire la lumière sur leur histoire et de se poser des questions sur celle-ci de manière ouverte et critique. Et il est important d'être prêt à se réconcilier et à pardonner", a-t-il souligné.

En invitant 1.000 soldats étrangers de 17 pays à participer au premier défilé militaire chinois organisé pour une occasion autre que la Fête nationale, Beijing souhaitait faire de ces célébrations un événement international, et non une cérémonie commémorant exclusivement ses propres souffrances et sa seule victoire.

La présence de soldats et de dirigeants de divers pays et organisations, dont le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, et l'ambiance festive ont mis en avant l'esprit de solidarité et de coopération et l'aspiration commune des pays à la paix et au développement.

C'est dans ce même esprit de coopération que les Alliés ont vaincu les pays de l'Axe, mettant ainsi fin à la Seconde Guerre mondiale. Cet esprit est plus souhaitable que jamais dans le contexte actuel, où le monde est confronté à des fléaux mondiaux tels que les conflits régionaux, le terrorisme, les crises économiques et les problèmes environnementaux et écologiques.

En outre, le défilé militaire ainsi que d'autres cérémonies mettent en lumière les contributions du peuple chinois à la victoire de la Seconde Guerre mondiale, lesquelles ont été sous-estimées de manière considérable pendant très longtemps.

Le peuple chinois mérite la reconnaissance pour avoir fait face seul à la menace du fascisme pendant les premières années de la guerre à la suite du début de l'agression japonaise en 1931, a souligné Nikolaï Samoilov, un spécialiste de l'Extrême-Orient de l'Université de St. Péterbourg.

Le président kazahk Noursoultan Nazarbaïev a également estimé que le rôle du peuple chinois dans la lutte contre le fascisme méritait d'être davantage reconnu dans un entretien accordé à Xinhua avant de partir pour la Chine pour assister au défilé. La Chine a contribué de manière considérable à la victoire des Alliés durant la Seconde Guerre mondiale, a-t-il ajouté.

Le défilé militaire du 3 septembre manifeste un sentiment de fierté en rendant hommage à l'héroïsme et aux exploits des anciennes générations, a indiqué M. Nazarbaïev

Par ce geste de confiance à l'égard de ses forces nationales et d'engagement en faveur de la paix mondiale, la Chine montre la sophistication de son armée en faisant défiler 27 formations d'armement, dont la majorité sont présentées au public pour la première fois.

"C'est une belle occasion pour la Chine de montrer sa puissance militaire, mais aussi de montrer qu'elle ne cherche pas la guerre. Grâce à ce défilé militaire, la Chine peut montrer les progrès qu'elle a accomplis ainsi que sa stratégie de développement pacifique. Cette vision chinoise de construction d'un monde pacifique multipolaire est très importante dans un monde d'incertitudes, a souligné l'ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin.

Cependant, l'absence à Beijing de certains pays, dont les Etats-Unis et certains pays occidentaux, ont fait dire à certains que deux camps s'étaient formés dans le paysage politique, l'un mené par les Etats-Unis et l'autre par la Russie et la Chine.

Ces remarques vont trop loin et vont à l'encontre de l'essence même du défilé de la victoire. En outre, la façon dont l'Allemagne s'est réconciliée avec ses victimes en Europe devrait être un exemple pour la réconciliation entre le Japon et ses voisins asiatiques.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:Jin Wensi |  Source:
French.xinhuanet.com
App

Dossier plus
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500