G20 et APEC : la présence de Xi favorisera le développement économique mondial et la coopération régionale (PAPIER GENERAL)

11-12-2015 09:36

Dossier : Le président chinois présent aux sommets du G20 et de l'APEC

BEIJING, 11 novembre (Xinhua) -- La participation du président chinois Xi Jinping aux prochaines réunions du G20 et des dirigeants économiques de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC) favorisera le développement économique mondial et la coopération régionale.

M. Xi assistera au sommet du G20 à Antalya en Turquie du 14 au 16 novembre avant de s'envoler pour Manille afin de participer à la Réunion des dirigeants économiques de l'APEC du 17 au 19 novembre.

Dans un contexte riche en opportunités et en défis pour l'économie mondiale, la tournée de six jours de M. Xi témoignera de la confiance de la Chine en son développement économique et de son ouverture à une coopération gagnant-gagnant.

NOUVEAU CONSENSUS SUR LA CROISSANCE

Le 10e sommet du G20 à Antalya se tiendra à un moment où l'économie mondiale est confrontée à de nombreuses difficultés, dont une récession, des politiques différenciées, des transitions, des changements et des incertitudes croissantes.

Après l'éruption de la crise financière internationale en 2008, la Chine et d'autres économies émergentes et pays en développement ont servi de moteur pour la croissance économique mondiale pendant des années.

Cependant, depuis le début de cette année, certaines économies émergentes ont constaté un déclin de leur croissance. Les pays développés, pour leur part, font face à des incertitudes croissantes en ce qui concerne la hausse des taux d'intérêt.

Parallèlement, le G20, un forum de coopération international de premier plan qui représente presque 80% du commerce mondial, a entamé une phase cruciale de sa transition, passant d'un mécanisme de gestion des risques à un mécanisme de gouvernance à long terme.

Dans ces circonstances, le groupe, en tant que principale plate-forme de coopération économique internationale, attirera l'attention de la communauté internationale avec son plan de redressement continu de l'économie mondiale et de renforcement de la croissance.

"La participation du président Xi Jinping au sommet du G20 illustre la grande importance que la Chine attache à la coopération au sein du G20", a souligné mardi le vice-ministre des Affaires étrangères Li Baodong lors d'un point de presse.

"Elle reflète également le fait que la Chine est prête à travailler avec tous les pays pour promouvoir ensemble la croissance économique mondiale, renforcer la gouvernance économique internationale et favoriser la réforme et la transition économiques", a-t-il indiqué.

Lors du sommet, M. Xi participera à tous les événements officiels et présentera son point de vue sur la situation économique mondiale, renforcera la coopération pour résoudre des problèmes et explorera avec les autres dirigeants de nouveaux moteurs de croissance économique, a poursuivi M. Li.

Etant donné que la Chine sera le pays hôte du sommet du G20 en 2016, le président chinois abordera également des idées générales sur cette réunion, a ajouté M. Li.

Avant le sommet, M. Xi assistera à une réunion des dirigeants des pays des BRICS, mécanisme de coopération regroupant le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud, et prononcera un discours appelant à renforcer la collaboration et la communication au sein du bloc.

Compte tenu du développement rapide des économies émergentes et des pays en développement, la plupart des pays ont décidé d'établir un mécanisme international et de respecter des règles et une justice internationale, selon des experts.

"Le monde entier attend la participation du président Xi Jinping au sommet du G20 à Antalya", a indiqué Chen Fengying, directrice du Centre de recherche sur l'économie mondiale de l'Institut chinois des relations internationales contemporaines.

La Chine proposera un plan et contribuera à la promotion d'une croissance stable et saine de l'économie mondiale, a-t-elle estimé.

LIGNE DIRECTRICE POUR LA COOPERATION REGIONALE

Lors du sommet du G20, la prochaine réunion des dirigeants de l'APEC à Manille mettra également l'accent sur le "caractère inclusif" de la croissance économique mondiale.

La similitude des thèmes des deux réunions montre que la région Asie-Pacifique et le monde dans son ensemble sont tous les deux confrontés aux mêmes défis, a indiqué Mme Chen.

Le développement régional est une tâche ardue et à long-terme pour l'APEC qui, en tant que forum économique le plus influent de la région, voit son intégration économique faire face à de nouvelles opportunités et à de nouveaux défis.

L'année passée, les pourparlers de libre-échange bilatéraux et multilatéraux ont tous progressé dans la région Asie-Pacifique.

Le 1er juin, la Chine a signé un accord de libre-échange (ALE) avec la Corée du Sud, le plus important accord du genre conclu par la Chine en terme de volume des échanges commerciaux.

Plus tôt cette semaine, le Sénat australien a adopté le projet de loi portant sur l'Accord de libre-échange Chine-Australie, enlevant le dernier obstacle à la promulgation de l'accord signé en juin dernier.

Les négociations sur le Partenariat économique global régional (RCEP), pacte de libre-échange impliquant les dix pays membres de l'ASEAN et six autres pays, dont la Chine, se trouvent également dans une phase cruciale.

En outre, le texte intégral du Partenariat transpacifique (PTP) a été révélé jeudi dernier, un mois après que douze pays du Pacifique ont paraphé l'accord sur la plus grande zone de libre-échange du monde.

Lors de la 22e réunion des dirigeants économiques de l'APEC tenue à Beijing en novembre dernier, les membres de l'APEC ont décidé d'approuver une feuille de route pour la promotion du processus de la Zone de libre-échange en Asie-Pacifique (ZLEAP), qui vise à consolider l'intégration régionale et à définir les objectifs de développement à long terme.

Une fois établie, la ZLEAP, qui est le plus important ALE du monde, pourra non seulement éviter le dilemme du "bol de spaghettis", mais aussi libérer une plus grande vigueur économique que d'autres accords commerciaux régionaux, avec un apport estimé d'environ 2.400 milliards de dollars à l'économie mondiale.

Ken Waller, directeur du Centre d'étude de l'APEC en Australie à l'Université RMIT, a déclaré que pour l'intégration économique régionale en Asie-Pacifique, il est important de faire avancer la mise en place de la ZLEAP.

A Manille, M. Xi fera un exposé sur la politique de la Chine sur la coopération dans la région Asie-Pacifique ainsi que sur la mise en œuvre du consensus atteint lors de la réunion de l'APEC à Beijing.

Il abordera également les progrès réalisés dans la construction de la Ceinture économique de la Route de la soie et de la Route de la soie maritime du XXIe siècle (initiative "la Ceinture et la Route"), ainsi que les opportunités qu'offrira cette initiative proposée par la Chine à la région et au monde.

Au cours de la prochaine réunion de l'APEC, le président Xi et les autres dirigeants de la région devraient discuter des perspectives de développement régional, de la coopération gagnant-gagnant, et du partenariat tourné vers l'avenir parmi les économies régionales, a fait savoir Mme Chen.

NOUVELLES OPPORTUNITES POUR LE DEVELOPPEMENT MONDIAL

La Chine étant le plus grand pays en développement et la deuxième plus grande économie au monde, toutes les évolutions majeures de ses politiques socio-économiques attireront sans aucun doute l'attention de la communauté internationale.

Le développement de la Chine et le rêve du peuple chinois d'un avenir meilleur sont de plus en plus étroitement liés au développement du reste du monde.

Lors de la session annuelle de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York fin septembre, M. Xi a plaidé pour une voie de développement équitable, ouverte, globale et innovante afin de réduire la pauvreté dans le monde.

En outre, le 13e plan quinquennal (2016-2020) du développement chinois adopté lors de la session plénière du Parti communiste chinois (PCC) fin octobre a défini l'objectif de maintenir une "croissance moyenne à élevée" en mettant l'accent sur l'innovation, la coordination, le développement vert, l'ouverture et le développement commun.

Lors des prochains sommets du G20 et de l'APEC, M. Xi présentera aux participants les propositions de la Chine et exposera les politiques et les mesures chinoises d'approfondissement global des réformes et d'amélioration et de restructuration économiques.

"La Chine reste le plus grand contributeur à la croissance économique mondiale", a rappelé Mme Chen.

De nombreux pays cherchent à renforcer leur coopération avec la Chine afin de profiter de la réforme et du développement du géant asiatique.

La communauté internationale espère que la Chine poursuivra son développement durable dans les années à venir et que le pays sera le moteur de la reprise de l'économie mondiale.

Parallèlement, la Chine s'intégrera de plus en plus avec le reste du monde pour obtenir des résultats gagnant-gagnant.

Comme l'a indiqué le président Xi Jinping dans un discours prononcé lors de sa visite au Royaume-Uni en octobre dernier, le développement chinois aura sans aucun doute un rôle à jouer dans le développement mondial en insufflant un nouvel élan et en apportant plus d'opportunités de développement commun avec les autres pays.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:Jin Wensi |  Source:
French.xinhuanet.com
App

Dossier plus
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500