L'initiative "La Ceinture et La Route" promeut le développement au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Europe (PAPIER D'ANGLE)

01-20-2016 10:41

Dossier : Visites de Xi en Arabie saoudite,en Egypte et en Iran

BEIJING, 19 janvier (Xinhua) -- L'initiative chinoise "La Ceinture et la Route" est propice à promouvoir la stabilité et le développement au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Europe, en bâtissant un réseau d'infrastructures et de commerce reliant l'Asie à l'Europe et l'Afrique le long de l'ancienne Route de la Soie.

Le Moyen-Orient, qui occupe une position stratégique reliant trois continents - l'Europe, l'Asie et l'Afrique, est une région importante dans la mise en place de l'initiative.

A l'heure où l'Egypte envisage une série de méga-projets pour relancer son économie, dont le nouveau canal de Suez, les expériences de la Chine seront sans aucun doute utiles, a indiqué l'ambassadeur d'Egypte en Chine, Majdi Amir.

Les voies aériennes et maritimes que possède l'Egypte peuvent faciliter les investissements chinois dans la région et même au-delà, et l'Egypte aura l'occasion d'exporter davantage vers la Chine et de recevoir plus de touristes chinois, a souligné le diplomate.

Lors de ses prochaines visites d'Etat en Arabie saoudite, en Egypte et en Iran du 19 au 23 janvier, le président chinois Xi Jinping devrait discuter avec les trois pays des moyens d'aligner l'initiative "La Ceinture et la Route" à leurs plans de développement respectifs, puisque l'itinéraire qu'emprunte cette initiative traverse certains endroits instables de la région.

En Afrique du Nord, un groupe public algérien et deux compagnies chinoises viennent de signer un protocole d'accord pour la création d'une société mixte qui se chargera de l'étude et de la réalisation d'un port à 100 km à l'ouest d'Alger, pour un montant de 3,3 milliards de dollars.

La Chine et l'Algérie travaillent ensemble pour identifier les projets pouvant être financés par le fonds chinois d'aide à l'Afrique, a indiqué l'ambassadeur de Chine en Algérie, Yang Guangyu, lors d'une conférence de presse organisée au lendemain de la signature de ce protocole d'accord.

La Chine, en tant que premier pays hors Union européenne (UE) à avoir annoncé une contribution au plan d'investissement ambitieux du bloc, le plan Juncker, initié par le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker pour stimuler l'économie européenne, est toujours prête à aligner son initiative "La Ceinture et La Route" à ce plan.

D'autre part, l'adhésion récente de la Chine à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) favorisera également l'interconnexion de l'initiative au plan Juncker.

L'initiative "La Ceinture et la Route", qui comprend la Ceinture économique de la Route de la Soie et la Route de la Soie maritime du XXIe siècle, a été présentée en 2013 par le président Xi. Pour l'heure, plus de 60 pays et organisations internationales ont exprimé leur intérêt pour cette initiative, qui pourrait profiter à 4,4 milliards de personnes, soit 63% de la population mondiale.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:Jin Wensi |  Source:
French.xinhuanet.com
App

Dossier plus
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500