Signification de la résidence permanente pour les étrangers

03-01-2016 19:44

Dossier : 2016 APN&CCPPC Sessions

De nouvelles règles vont rationaliser la demande des étrangers pour la résidence permanente. Pour comprendre l'importance de la résidence permanente - ou 'carte verte' - pour un étranger en Chine, nous avons interrogé le spécialiste du climat John Moore, qui en a acquise une lui-même il y a cinq ans.

Il n'est pas facile de trouver un étranger muni d'une 'carte verte', même dans la capitale Beijing... John Moore en est l'un des heureux détenteurs... L'expert climatique britannique, âgé de 54 ans, a été choisi en 2010 par le programme chinois ''Mille talents'' - une initiative qui a attiré en Chine certains des talents les plus prometteurs dans divers domaines. On lui a accordé la résidence permanente un an plus tard... M. Moore dit que le plus grand changement pour lui après son obtention de la carte verte était au passage de la frontière.

JOHN MOORE
Responsable scientifique, GCESS
Université normale de Beijing

"Il y a deux jours, lorsque je suis revenu de Finlande, il y avait une longue queue au poste de contrôle des passeports pour les étrangers. J'ai donc demandé à l'un des responsables là-bas : ''Puis-je passer par le poste pour les Chinois ?'' et il m'a répondu : ''Oui, bien sûr ! '', après que je lui ai montré ma carte de résidence permanente. Donc je suis passé en une minute, plutôt que d'attendre une demi-heure.'' 

Avec une propriété et 20 ans de sa vie passés en Finlande, M. Moore a pris la décision de venir en Chine en 2009... Il dit que la Chine pouvait offrir à un scientifique comme lui des opportunités et des ressources que la Finlande ne peut pas offrir.

JOHN MOORE
Responsable scientifique, GCESS
Université normale de Beijing

"L'atmosphère en Chine est beaucoup plus à gratifier les réussites. Si vous êtes très bons, si vous pouvez prouver que vous êtes bons dans ce que vous faites, alors vous recevrez naturellement des ressources.''

M. Moore dit qu'à présent il profite de la vie à Beijing. Il est très occupé à participer à des séminaires et à réaliser des projets scientifiques avec ses étudiants de l'Université normale de Beijing pendant la semaine. Les week-ends, il passe son temps précieux en famille et à s'adonner à ses passe-temps : les arts modernes chinois et la musique expérimentale. Et en réalisant l'impact de son permis de résidence, il espère que davantage de talents assidus internationaux pourront bénéficier de la même chance que lui...

JOHN MOORE
Responsable scientifique, GCESS
Université normale de Beijing

"Donc s'ils peuvent avoir une vie plus facile ici en Chine, cela signifie qu'ils seront plus enclins à rester et qu'ils seront plus efficaces dans le genre de travail qu'ils font ici, parce qu'ils n'auront pas à s'inquiéter autant de la bureaucratie chinoise.''

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:Jin Wensi |  Source:
CCTV.com
App

Dossier plus
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500