Le renminbi entre dans la cour des grands

03-10-2016 09:32

Dossier : 2016 APN&CCPPC Sessions

La monnaie chinoise est depuis longtemps considérée comme un sujet crucial concernant les transactions non seulement sur le plan domestique mais aussi international, avec la question du taux de change et des pays agréés pour effectuer les transactions. 
 
Le 30 novembre dernier, le Fonds monétaire international annonçait sa décision d’inclure à compter du 1er octobre 2016 la monnaie chinoise, le Renminbi, dans son panier de monnaies de réserve, le Droit de tirage spécial, ou DTS, qui est composé du dollar américain, de l’euro, de la livre sterling et du yen japonais. La monnaie chinoise entrait ainsi dans la cour des grandes monnaies mondiales.

Pourtant le renminbi, ou « monnaie du peuple » en chinois, également appelé yuan, n’est pas encore considéré comme une véritable monnaie internationale, il se différencie en effet des autres grandes monnaies du DTS sur plusieurs aspects.

Premièrement, son régime de change, là où le cours des grandes monnaies évolue librement en fonction de l’offre et de la demande, celui du renminbi est fixé au quotidien par la banque centrale chinoise, et il ne peut varier que dans une fourchette de 2% par rapport à ce taux pivot.

Le renminbi entre dans la cour des grands

Le renminbi entre dans la cour des grands

Deuxièmement, le renminbi n’est pas encore librement convertible. Car le gouvernement chinois applique un contrôle des capitaux qui limite l’utilisation du renminbi entre la Chine et l’étranger. Il est difficile par exemple pour une banque d’investir sur les marchés boursiers chinois, ou pour un touriste chinois de retirer autant d’argent qu’il le souhaite à l’étranger.

Toutefois, le renminbi s’internationalise à grande vitesse. Ce processus passe par deux mécanismes : les accords de swap, qui sont des accords conclus de pays à pays sur l’échange d’une quantité limitée de devises, la Chine en a conclu 33 pour près de 480 milliards de dollars (1).

Et également la création de centres de change du renminbi dans les grandes villes du monde entier, Hongkong, Londres ou encore Paris (2). Ces centres du renminbi offshore permettent de convertir librement hors de Chine de grandes quantités de renminbi pour les échanges commerciaux.

Aujourd’hui, la place du renminbi dans les transactions mondiales est négligeable par rapport au dollar mais est en progression constante, avec seulement 2,28% de ces échanges, il est tout de même la 5ème monnaie la plus utilisée dans le monde (3).

(1) Corée du Sud, Hongkong, Malaisie, Biélorussie, Indonésie, Argentine, Islande, Singapour, Nouvelle-Zélande, Ouzbékistan, Mongolie, Kazakhstan, Russie, Thaïlande, Pakistan, Emirats arabes unis, Turquie, Australie, Ukraine, Brésil, Royaume-Uni, Hongrie, Albanie, Union européenne, Suisse, Sri Lanka, Qatar, Canada, Népal, Surinam, Afrique du Sud, Chili, Tadjikistan

(2) Hongkong, Macao, Taipei, Singapour, Londres, Francfort, Paris, Luxembourg, Doha, Toronto, Sydney, Bangkok, Kuala Lumpur, Santiago du Chili, Zurich

(3) En janvier 2012, 20ème monnaie la plus utilisée. Fin 2015, Dollar 42,68%, euro 29,50%, livre 8,88%, yen 2,68%, renminbi 2,28%

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:Jin Wensi |  Source:
CCTV.com
App

Dossier plus
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500