Rechercher

Jeux parasiatiques : la volonté de journalistes atteints d´infirmités

Source: CNTV.cn | 12-15-2010 09:33

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Voir la vidéo

On reprend cette édition avec les Jeux Parasiatiques de Guangzhou. Sur les 2000 journalistes couvrant l'événement sportif, 9 sont atteints d'un handicap physique. Quatre d'entre eux sont des chinois et prouvent qu'ils sont aussi compétents dans l'exercice de leur profession.

Jeux parasiatiques : la volonté de journalistes atteints
d'infirmités

Xie Yan était autrefois un spécialiste en nouvelles technologies de l'information à Beijing, avant qu'une maladie ne le contraigne à se déplacer avec des béquilles. En 2006, il a établi un studio appelé " One Plus One", préparant des programmes pour la radio. Tous les employés sont déficients visuels.

" One plus One " a déjà fait des reportages sur des événements sportifs majeurs tels que les Jeux paralympiques de Beijing et les Jeux spéciaux de Shanghaï.

Sun Zhiyuan était autrefois un professeur de musique. Aujourd'hui,il est devenu le planificateur du groupe. Il est partiellement mal-voyant et constitue les yeux de son meilleur ami Yang Qingfeng. Yang est aveugle depuis la naissance. Mais cela ne les a pas empêchés d'atteindre un haut niveau éducatif dans une école spécialisée pour les aveugles. Puis il a passé l'examen national de mandarin et a obtenu la note la plus élevée, 1-A.

Sun Zhiyuan et Yang Qingfeng

Journalistes des Jeux parasiatiques

" Cela fait plusieurs années que nous sommes de bons partenaires. Nous nous disons toujours qu'il y a un moyen de résoudre chaque difficulté."

Fu Gaoshan est également déficient visuel. Il est allé dans une école normale, avant d'être plus tard diplômé de l'université des sciences et technologie de Wuhan, en sciences de l'informatique. Il est le technicien du groupe, et responsable des essais des divers équipements.

Les quatre journalistes reçoivent une grande attention de la part des autres médias. De même qu'eux interrogent les athlètes, ils sont également l'objet de nombreux interviews.Mais eux souhaitent néanmoins attirer leurs auditeurs et la population sur les nombreux volontaires présents à Guangzhou, ceux-là qui leur ont été d'une grande aide pour mener à bien leurs reportages.

Xiao Ke, CCTV


Rédacteur: Tao Ruogu