Rechercher

Escrime : adversaires et amies

Source: CNTV.cn | 12-17-2010 08:50

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Voir la vidéo

Longtemps rivales, la thaïlandaise Saysunee Jana et la chinoise Yao Hua ont des histoires similaires à raconter. Leur message de courage et d'inspiration s'adresse à tous, et au delà des différences culturelles, elles sont unies dans l'esprit du sport.

Escrime : adversaires et amies

La thaïlandaise Saysunee Jana est la première femme à avoir remporté les jeux paralympiques après sa victoire à l'épée en catégorie individuelle en 2004.

La joueuse expérimentée de 36 ans a perdu ses deux jambes dans un accident de voiture et s'est depuis lancée dans la pratique de l'escrime. Ce sport a contribué à sa réhabilitation et elle participe désormais à des événements internationaux. Elle remercie l'escrime pour avoir donné une nouvelle dimension à sa vie.

Saysunee Jana

Escrimeuse en chaise roulante

"J'aime l'escrime. C'est un défi. J'aime l'idée de combattre pour vivre. "

A plusieurs occasions, Jana a rencontré l'athlète chinoise Yao Fang en compétition, qui elle aussi a vécu la même tragédie. Yao est paralysée au niveau de la taille suite à un accident de la circulation survenu en 1998. Pendant quatre années après l'accident, elle a rarement quitté son domicile, mais a trouvé un sanctuaire dans le sport.