Rechercher

L´esprit des Jeux Para-asiatiques restera

Source: CNTV.cn | 12-21-2010 08:40

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Le succès des Jeux Para-asiatiques ne se limite pas au nombre de médailles d'or remportées. C'est avant tout la possibilité pour des athlètes de dépasser leurs limites. Leurs réussites, leurs performances et leur détermination sont les véritables réussites de l'évènement.

Sept jours de sport intense arrivent à leur terme.

Plus de 2500 athlètes venant de 41 nations ont donné vie aux différentes installations sportives, grâce aux 20 records du monde et 80 records asiatiques.

Leurs troubles physiques n'est pas ce qui les rend exceptionnels mais ce sont le comportement, la détermination et en particulier l'esprit de compétition qui caractérisent chacun d'entre eux.

A l'âge de 26 ans, Chen Liangliang est l'un d'eux. Connu pour son service rapide de 0.3 seconde, Chen a joué un rôle crucial dans la victoire de l'équipe masculine de goalball de samedi soir.

Il a indiqué que cette discipline était tel un rayon de lumière dans son monde obscure.

Chen Liangliang

Athlète chinois

"J'ai commencé le goalball à l'âge de 10 ans. J'aime ce sport car il rend la vie beaucoup plus exitante. "

De nombreuses vies ont été transformées grâce au sport.

La médaillée d'argent des Jeux Parasiatiques Yao Fang a perdu sa jambe dans un accident de voiture mais elle a trouvé le triomphe en escrime. Elle a souligné que le sport lui avait donné un rêve auquel elle n'aurait jamais rêvé.

Yao Fang

Athlète chinoise

Escrime en fauteuil roulant

"Je me suis complètement enfermée durant quatre années après l'accident. Mais l'escrime m'a sortie bien au-delà de ma maison. Je suis allée dans plus de dix pays, et j'ai vécu une vie joyeuse."

L'évènement sportif constitue pour de nombreuses personnes comme Yao Fang une vitrine où elles peuvent montrer leurs talents, partager avec d'autres personnes leurs joies et leurs tristesses, rencontrer des amis et créer de nouvelles amitiés.

Ici, le succès n'est pas toujours une question de médailles d'or. Le processus peut être plus important que le résultat.

Sir Philip Craven

Président du Comité international paralympique

"La victoire dans le sport n'est pas toujours une question de médailles. C'est d'abord la compétition et l'amour du sport. Parfois vous gagnez, parfois vous perdez mais vous êtes quand même gagnants."

Un gagnant, un héro et un modèle, l'athlète montre l'exemple à tous les spectateurs comme Zeng Fuqiang qui est aveugle de naissance. Zeng faisait parti des 200 personnes handicapées présentes dans les gradins de l'évènement. Il dit qu'il est motivé et inspiré par la tenacité des athlètes.

Zeng Fuqiang

Spectateur

"Les athlètes m'ont enseigné une chose : de ne jamais cesser de s'améliorer, de travailler dur et de profiter pleinement de la vie."

Quelque 470 mille spectateurs ont encouragé les athlètes dans les différentes installations sportives de la ville. Et nombre d'entre eux ont dit qu'après avoir vu les athlètes, il était difficile de stigmatiser les personnes qui ont des troubles physiques.

Spectateur

"Les athlètes sont suffisamment forts pour faire face aux malheurs et pour poursuivre leurs rêves. Ils ne sont pas handicapés par leur handicap."

Xie Fangfeng, volontaire

Jeux Para-asiatiques de Guangzhou

"Il ne devrait pas y avoir de préjugés contre les personnes handicapées. Je les considère comme des amis et les respectent."

Le respect et la dignité,deux concepts importants pour les groupes désavantagés qui sont de plus en plus reconnus et intégrés dans la société.

Il est difficile d'ignorer à quel point les infrastructures ont été améliorées à Guangzhou pour les Jeux Parasiatiques. Dans le village des athlètes et dans les autres parties de la ville, plus de mille kilomètres de trottoirs ont été aménagés pour les aveugles avec plus de 20 mille rampes, ascenseurs et toilettes spécialement conçus pour les fauteuils roulants. C'est tout une barrière de préjugés qui a été lévée entre les personnes avec et sans un handicap.

Sir Philip Craven

Président du Comité international paralympique

"Le changement matériel restera, et peu à peu, les mentalités changeront. Au lieu de se dire que c'est cruel, même de voir des personnes en fauteuil roulant, les gens diront "Oh! J'ai vu des athlètes qui étaient géniaux en compétition!" Les gens ont besoin d'être encouragés comme tout le monde, d'être appréciés comme les autres. Ils ont les mêmes émotions, leur vie est la même et ils ont les mêmes expériences."


Rédacteur: Tao Ruogu