Rechercher

Les grandes chaînes mondiales de supermarchés dominent la Chine

Source: Peopledaily | 12-10-2011 12:08

Taille du texte: T+ | T-  | Email

L'entrée de la Chine dans l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) il y a dix ans a ouvert les vannes aux investissements étrangers dans différents domaines, mais le secteur du commerce de détail est le symbole le plus fort de la manière dont les sociétés étrangères sont arrivées, se sont battues, et ont gagné sur le terrain.

Il est désormais loin le temps où les propriétaires des petites épiceries de quartier faisaient le service eux-mêmes, prêts à offrir aux consommateurs tout ce que leur échoppe pouvait proposer, et où les consommateurs devaient aller dans des endroits différents pour acheter des légumes, des produits électroniques ou autre chose.

L'arrivée des supermarchés, avec leurs rayonnages ouverts, leur variété abondante et leurs prix plus bas, a tout changé, transformant la façon dont les gens font leurs courses en Chine. Pour voir l'importance que les supermarchés ont prise au moment où la Chine célèbre le 10e anniversaire de son accession à l'OMC, il suffit de prendre en considération la croissance de la chaîne française Carrefour. Il y a quelques jours, elle a fêté l'ouverture de son 200e magasin en Chine.

« Aller dans un supermarché est devenu notre premier choix pour faire les courses, en particulier pour la nourriture et les produits d'usage quotidien », a dit Zhang Ling, un Pékinois âgé de 40 ans.

Le commerce de détail fut l'un des premiers secteurs libéralisés par la Chine, et où elle a accepté l'arrivée des entreprises étrangères après sont entrée dans l'OMC, quand elle autorisa la création de coentreprises dans cinq zones économiques spéciales et plusieurs autres villes, comme Beijing, Shanghai, Tianjin, Zhengzhou and Wuhan.

« Cette politique a grandement facilité nos efforts pour ouvrir de nouveaux magasins en Chine », a ainsi dit Sun Jie, Directeur général de Carrefour pour le secteur Tianjin-Shandong.

Les détaillants d'importance mondiale comme Carrefour et Wal-Mart ont réussi se tailler une place sur le marché grâce à des prix plus bas et de meilleurs services. Ils ont aussi ajusté leur offre en faveur des consommateurs chinois. Wal-Mart a ainsi des relations avec quelque 20 000 fournisseurs locaux, et plus de 95% de ses produits sont faits en Chine, par exemple. De plus, elle a pris toute une série de mesures pour réduire les coûts de logistique et rendre ainsi ses produits moins chers.

Et dans le même temps, leur engagement au service du consommateur et leur mode de gestion donne à ces supermarchés étrangers un autre avantage concurrentiel pour séduire les consommateurs chinois.

« Les supermarchés offrent plus de choix. Qui plus est, les services qu'ils offrent et leur gestion ici sont meilleures que dans les magasins locaux », a ainsi dit Qi Xuan, consommateur âgé de 30 ans.

C'est le soutien de ce genre de consommateurs qui a permis aux supermarchés étrangers d'avoir une présence croissante en Chine.

Le 1er décembre, Carrefour a ouvert son 200e magasin en Chine, dans la ville de Changzhou, dans la Province du Jiangsu. Ces dix dernières années, sa gamme de produits est passée de 30 000 à 80 000.

Wal-Mart n'est pas en reste : ses 358 établissements répartis dans les 21 provinces et régions du pays à la date du 6 décembre témoignent aussi d'une forte croissance. Le volume de ses ventes en Chine représente près de 10% de ses ventes mondiales, d'après Li Ning, Directrice senior des affaires de l'entreprise chez Wal-Mart Chine.

Des chiffres du Ministère du Commerce montrent qu'il y avait 2 864 entreprises étrangères de commerce de détail en Chine à la fin de janvier 2011, comprenant des capitaux à hauteur de 6,38 milliards de Dollars US.

Mme Li attribue en partie cette croissance solide aux améliorations de politique de la Chine depuis son entrée dans l'OMC. « Après son entrée, la Chine a offert un environnement plus régulé et plus mature aux investissements étrangers, ce qui nous donne davantage d'opportunités de développement », a t-elle dit.

Avec le rythme d'urbanisation rapide de la Chine et le nombre de consommateurs de la classe moyenne en forte croissance, les analystes prédisent que la Chine possédera le plus grand marché de détail en 2014.

Qui plus est, la détermination de la Chine à stimuler le marché domestique lors du 12e Plan Quinquennal (2011-2015) créera encore plus d'opportunités pour le secteur, a ajouté Mme Li.

D'autre part, la présence croissante des détaillants étrangers a d'une certaine manière porté atteinte aux ventes des magasins locaux, mais les analystes disent que cette concurrence devrait toutefois inspirer ces magasins pour qu'ils améliorent la qualité de leurs produits et de leurs services.

M. Sun pense que les règles du marché devraient permettre aux entreprises locales de devenir plus matures et de se développer plus rapidement.

Les détaillants étrangers ont apporté de la concurrence en Chine, mais aussi de nouveaux modes de gestion, d'exploitation et de service, ce qui a offert de nombreuse occasions d'apprendre aux détaillants chinois, dit M. Sun.


Rédacteur: Zhang Yan