Rechercher

Dynastie Sui – Yangzhou

Source: CNTV | 10-21-2010 10:30

Taille du texte: T+ | T-  | Email

 

Bienvenue à « Travelogue », dans notre série consacrée à l’Histoire. Je suis votre animatrice Yan Ling.  Nous avons l’ambition de vous faire voyager à travers les civilisations chinoises anciennes. Cette fois, nous nous arrêtons à la dynastie Sui, dont le règne a été très bref, 38 ans. Mais en dépit de sa courte durée, la dynastie Sui a réussi à réunir la Chine, après 400 ans de division, et à jeter les bases d'une Chine forte et prospère sous la grande dynastie Tang. Et c'est précisément sous la dynastie Sui que la ville de Yangzhou se fait connaître grâce à un grand projet : le canal le plus long du monde... le Grand Canal !    

Malgré son court règne, la dynastie Sui est très importante dans l’histoire de la Chine : la Chine a été réunifiée après une période trouble, et l’unité politique sous la dynastie Sui a rendu possible la construction du Grand Canal impérial. S’étendant sur environ 1800 km, le Grand Canal figure parmi les plus grands du monde avec le canal de Suez et le canal de Panama et a joué un rôle essentiel pour le pays au même titre que le Nil en Egypte.

Le Grand Canal que nous voyons aujourd'hui a été construit et reconstruit partie après partie, dans différentes zones et sous différentes dynasties depuis 2000 ans. Mais c'est sous la dynastie Sui, que les différentes parties sont finalement toutes reliées entre elles pour constituer une seule voie allant de Hangzhou, dans la province Sud du Zhejiang, à Beijing, dans le Nord de la Chine. Dès lors, Yangzhou située à un emplacement important du canal devient un centre majeur aussi bien pour le commerce que pour la culture.

Dans l'iconographie culturelle de la Chine, Yangzhou a une personnalité mêlée de mélancolie poétique... Elle est même associée à une femme raffinée, toute de charme et de grâce.
Au plus fort de son temps, Yangzhou, synonyme de fortune et de confort, attirait de nombreux artistes, des hommes de lettres, des familles de riches commerçants, des visiteurs étrangers et même l'homme le plus puissant du pays, l’empereur... Et ils voyageaient tous par le Grand Canal.
On dit que Qianlong, éminent empereur de la dynastie Qing, réputé pour être un homme de lettres de la renaissance, a fait des visites publiques et privées à Yangzhou à plusieurs reprises. Il aurait aussi légué assez d'anecdotes pour accompagner les voyageurs en bateaux aujourd'hui.

Nous venons juste de quitter le port royal dans ce bateau-dragon. Vous savez qu’il était même interdit dans les temps anciens de porter du jaune, la couleur symbolique de l’empereur. Mais aujourd’hui, tout le monde peut bénéficier d’un traitement royal sur le Grand Canal.

La dynastie Sui, qui a régné seulement 38 ans, n’a eu que deux empereurs : l’empereur Wendi et son fils l’empereur Yang.  L’empereur Yang est décrit comme un empereur impitoyable et est critiqué pour son train de vie fastueux et sa cruauté envers les gens.  Le projet du Grand Canal a été en grande partie accompli sous son règne avec un coût économique et humain considérable.

Regardez cette vue ! Il n’est pas étonnant que l’empereur Shen Dong soit venu à Yangzhou six fois, depuis Pékin en descendant le Grand Canal jusqu’à Yangzhou.

Le nom du Lac mince de l'Ouest est un défi au plus célèbre des lacs : le Lac de l'ouest de Hangzhou. Ceux qui les connaissent tous deux n'hésitent pas à dire que le Lac mince, bien que moins connu, l'emporte de loin sur son concurrent. 

En plus de sa superbe, le Lac mince de l’Ouest dégage de la douceur avec ses saules pleureurs qui bordent les deux rives. L’empereur Yang les appréciaient tant qu’il leur a attribué le nom de la famille royale Yang.

Même si les habitants de Yangzhou aiment à répéter que l’empereur est venu à six reprises ici pour le magnifique paysage, qui bien sûr, devait être l’une des raisons. Il venait aussi pour travailler et faire ses tournées d’inspection. En effet, selon la loi chinoise le commerce du sel, aussi appelé « or blanc », était le monopole de l’Etat, pour des raisons de sécurité nationale. Et les hommes d’affaires savent combiner affaires et plaisir, et lorsque l’empereur venait il fallait le satisfaire.