Rechercher

Dynastie Song - Hangzhou

Source: CNTV | 11-04-2010 10:24

Taille du texte: T+ | T-  | Email

La Chine compte à peu près 36 plans d’eau nommés Lac de l’ouest. Celui-ci, dans la province du Zhejiang en est le plus connu. Bienvenue à 《Carnet de route》, bienvenue à Hangzhou. Dans cet épisode nous allons vous emmener tout autour du Lac de l’Ouest, pour revivre les lustres de la dynastie Song, il y a plus de 1000 ans.

La dynastie Tang (618-907 après J.C) est considérée par les historiens comme une période très importante dans la civilisation chinoise. Le pouvoir des Tang s’est vu décliner vers le milieu du 9e siècle.
Le demi-siècle suivant, la Chine était partagée en 5 dynasties au Nord et 10 royaumes au Sud. En 960, une nouvelle dynastie, celle des Song (960-1279), a réuni la plupart de la Chine. La période des Song se divise en deux parties : Les Song du Nord (960-1127) et les Song du Sud (1127-1279). Cete division a été provoquée par l’abandon du nord de la Chine en 1127 par la cour des Song, qui n’a pu repousser l’invasion des nomades.

La ville de Hangzhou est située le long de la côte méridionale de la Chine, dans la partie sud du Delta du Yangtsé, en amont du fleuve Qiangtang.

Vers la fin de la dynastie Song, à l’ascension de la dynastie Yuan au 13e siècle, Marco Polo, le voyageur italien le plus célèbre, arrive à Hangzhou.
D’après lui, Hangzhou était alors la ville la plus belle au monde.

Hé, un petit instant ! Hangzhou n’est pas seulement belle !

Célèbres pour leur cadre naturel, Hangzhou et son Lac de l’Ouest ont été immortalisés par d’innombrables poètes et artistes. La ville a été la capitale de la dynastie des Song du Sud de 1127 jusqu’à l’invasion mongole en 1277. Sa population s’élevait alors à près d’un million d’habitants, ce qui faisait d’elle l’une des plus grandes villes au monde. 

Bien que les dirigeants Song étaient en conflit militaire avec leurs voisins du Nord, le type de loi civile qui a marqué la politique des Song depuis le début a créé un environnement stable dans lequel la population s’est accrue régulièrement.

Il existe un bon nombre d’histoires à propos du Lac de l’Ouest, principalement liées aux vues devenues célèbres depuis. Des vues spectaculaires, comme par exemple celle qu’on a d’ici, « Le pavillon de la lune d’automne sur le lac apaisé », puisque par le passé, les gens venaient ici en automne pour savourer un gâteau de lune avec une tasse de thé, en admirant la pleine lune en famille ou entre amis.
A présent, en regardant la nouvelle ville de Hangzhou se développer sur la rive opposée, je pourrais rebaptiser la vue en « Gratte-ciels sur le lac », ou alors,…  « Homme d’eau », faisant référence à cet homme qui ne fait rien d’autre que nettoyer à l’eau le sol après chaque passage de piétons. Ou bien encore « Bateliers ». Il y a une multitude de petits bateaux traditionnels qui transportent des touristes pour la somme de 100 à 200 yuan durant 2 heures sur le lac. Plutôt intéressant !

L’artisanat et l’industrie manufacturière ont atteint un très haut niveau sous la dynastie Song.

La construction navale était indispensable pour fournir Kaifeng, la capitale du Nord, en produits agricoles.

La beauté du lac de l’Ouest attire bon nombre d’amateurs d’esthétique, principalement des touristes bien sûr, mais également des gens locaux qui viennent y prendre leurs photos de mariage, étant donné la multitude d’histoires d’amour qui ont vu le jour aux rives de ce lac.

Durant la dynastie Song du Sud, avec l’accroissement de la population, les murs de la ville de Hangzhou ne suffisaient plus pour contenir tous ses foyers. La ville se développait au-delà de ses anciennes limites, et le centre-ville s’est étendu autour de la vieille ville.
Hangzhou, capitale de la Chine durant la dynastie Song du Sud, attirait toujours la visite des empereurs qui considéraient le Lac de l’Ouest comme leur domaine privé. De nos jours, les sociétés immobilières y réalisent de nombreuses résidences luxueuses et coûteuses.

La dynastie Song est remarquable concernant le développement des villes, non seulement sur le plan administratif, mais aussi en raison de leur transformation en centres commerciaux, industriels et maritimes. Le commerce privé s’est accrû, et l’économie de marché a commencé à s’épanouir le long des côtes et à l’intérieur du pays. La possession de terres et un emploi au sein du gouvernement n’étaient plus les seuls moyens de parvenir à la richesse et au prestige.

Ceci est la rue la plus fréquentée de Hangzhou. Elle fut jadis le passage qu’empruntait l’impereur en se rendant de son palais vers la ville, non loin d’ici, et vice-versa. Et ci-dessous, d’après le bureau de tourisme local, si l’on creuse bien profondément, l’on retrouve la chaussée d’origine, peut-être même encore avec des traces de pieds impériaux 

Les règles du marché en vigueur à l’intérieur de la ville n’étaient pas applicables à l’extérieur, où les marchandises devenaient une grosse branche économique.
Les magasins de la ville pouvaient désormais s’ouvrir partout dans la ville, en dehors des zones limitées jusque là.

La dynastie Song fut une période de consolidation pour la culture chinoise. L’état traditionnel d’administration civile s’est pleinement développé et a connu un régain d’intérêt pour la pensée confucéenne, ce qu’on appellera le néo-confucianisme.

La province du Zhejiang occupait une position majeure dans la production du thé chinois. Les premières traces de culture du thé dans le Zhejiang datent du 2e siècle. Au 8e siècle, 3 des 18 tributs de thé y étaient produits.

Si vous êtes déjà venus en Chine, vous avez sûrement entendu parler du thé « Longjing », qui signifie « source du Dragon ». Et je m’y trouve ici précisément, à cette source du Dragon. Elle est empreinte d’histoires et de mystères. On m’a raconté par exemple que cette eau change de couleur 5 fois par an. Sur la paroi, gravé dans la pierre, on peut distinguer les trois caractères lisant « ancienne source du Dragon ». N’étant pas bien lisibles, les caractères apparaîssent à la vue en les mouillant avec l’eau de la source ci-dessous.

…15, 16, 17, 18. Il y a 18 théiers au total, des arbustes très spéciaux. Ils ont une réputation à tenir et une histoire très intéressante à nous raconter.