Rechercher
Chaîne française > Journal > Journal > Article

La culture de semences améliorée grâce aux technologies aérospatiales

Source: CNTV.cn | 11-15-2011 09:05

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Dossier

A quoi peut servir un laboratoire spatial? Avec l’aide des technologies aérospatiales, on peut cultiver des concombres de plus d’un mètre de long ou des citrouilles plus hautes qu’un homme... La technologie de la culture de semences dans l’espace permet à l’être humain de réaliser des choses impossibles sur terre.

Voici une base de culture à Tianshui...Apparement ordinaire, la base est particulière, car les cultures viennent de l’espace. Le développement des technologies aérospatiales a permis à l’être humain d’envoyer le semences de plantes dans l'espace à l’aide d'engins spatiaux récupérables. Certaines mutations génétiques se sont produites dans les semences dans l’environnement spatial. Après la sélection des mutations favorables, et à travers plusieurs générations de culture, on peut récolter des variétés ayant de nouvelles caractéristiques. L'inocuité de ces semences est assurée car aucun gène externe n'est intervenu dans le processus.

Après la sélection des semences dans l'espace, la production de la tomate a pu être augmentée de 20%. La teneur nutritionnelle des légumes a été grandement améliorée. Par exemple, l’augmentation de la teneur en vitamines est de 281,5%, en fer de 7,3% et en zinc de 21,9%. Les légumes issus de la culture dans l’espace sont plus résistants aux maladies, au froid et aux insectes nuisibles. Certaines variétés de plantes cultivées dans l'espace, tels que le blé, le riz et le coton, sont entrées dans la vie quotidienne de la population, à des prix quasiment équivalents.

Jusqu’à présent, la Chine a effectué une vingtaine de sélections de semences cultivées dans l'espace, à l’aide de satellites récupérables et de la série de vaisseaux spatiaux Shenzhou. Des nouvelles variétes de plantes, tels que le riz, le blé, le coton, la tomate et le concombre, ont vu le jour, et sont entrées dans une étape de production à grande échelle.


Rédacteur: Zhang Yan