Rechercher
Chaîne française > Journal > Journal > Article

La Chine à l’OMC: passé et avenir

Source: CNTV.cn | 12-11-2011 14:43

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Voir la vidéo

A l’échelle de l’histoire, 10 ans ce n’est pas grand chose, mais pour la Chine, la dernière décennie a été historique avec son accession à l’OMC. L’Empire du Milieu a fait des pas de géant. Pour autant, les défis demeurent.

La Chine à l’OMC: passé et avenir

L’accession de la Chine à l’OMC a porté ses fruits avec une croissance à deux chiffres. La Chine est devenue la deuxième économie et le premier exportateur au monde. Des succès qui sont reconnus par le monde entier.

Ardo Hansson, Chef économiste

Agence de Beijing à la Banque Mondiale

"Je pense qu’évidemment il y avait de multiples objectifs, à la fois sur les marchés mondial et national. La forte croissance a permis à l’économie chinoise de se restructurer. L’accession de la Chine à l’OMC a permis d’accélérer les réformes du marché intérieur. Par conséquent, la productivité du secteur industriel notamment s’est grandement améliorée grâce à ce renforcement de la concurrence."

Baocheng Liu, Professeur

Université du commerce international et de l’économie, Chine

"Actuellement, la Chine n’est pas encore considérée comme une économie de marché, ce qui cause des problèmes et des frictions. C’est comme si l’on prenait un train, mais qu’il n’y avait qu’une salle de disponible. La Chine doit travailler dur pour avoir une place assise dans le TGV qu’est l’OMC. De plus, la Chine fait face à de nombreux défis intérieurs. La société n’est pas encore assez juste et la vie des gens peut encore s’améliorer."

Ouvrir davantage les secteurs domestiques au monde entier afin de préparer un nouveau tour de compétition internationale pourrait constituer un autre obstacle pour la Chine future."

Ardo Hansson, Chef économiste

Agence de Beijing à la Banque Mondiale

"Et bien, vous avez de nombreux domaines... dans la finance, l’énergie, les télécommunications, le transport, il y a eu de la concurrence qui a été introduite. Mais les entreprises d’Etat sont toujours dominantes et connaissent peu de concurrence entre elles. Dans certains domaines, le rôle de l’Etat a besoin d’être maintenu. Dans d’autres secteurs, les progrès en Chine ont permis une amélioration de la situation d’autres pays, comme dans les domaines de l’électricité, de la distribution ou des télécommunications, là où de la compétition a été introduite."

Ces 10 dernières années, les entreprises d’Etat se sont bien développées, mais les PME du secteur privé doivent être mieux traitées par le gouvernement, car ce sont elles les plus innovantes.