Rechercher
Chaîne française > Journal > Journal > Article

PM 2,5: nouvelles normes de la qualité de l’air en Chine

Source: CNTV.cn | 01-09-2012 09:14

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Voir la vidéo

Beaucoup d’autres grandes villes comptent suivre l'exemple de Pékin, en publiant des données sur la qualité de l'air en prenant en compte les fines particules dans ses normes, à la demande des habitants locaux, de plus en plus inquiets sur la pollution. Juste avant la Fête du Printemps de 2012, le gouvernement de Guangzhou a ouvert pour la première fois des stations de surveillance environnementale.

PM 2,5: nouvelles normes de la qualité de l’air en Chine

A Guangzhou, les résidents ont accès au processus de surveillance prenant en compte les particules PM 2,5. Le bureau environnemental de la ville a indiqué que de tels examens sont entrepris dans 10 stations de contrôle.

Il a ajouté que si les particules PM 2,5 sont prises en considération dans la qualité de l’air, 22 journées de l’année 2011 pourraient être classées comme polluées, au lieu des 5 jours actuels.

Yang Liu

Vice-directeur

Bureau environnemental de Guangzhou

"Les nouvelles normes de la qualité de l’air pourraient conduire à certaines différences dans notre évaluation de la qualité de l’air de Guangzhou à certains moment."

PM 2,5: nouvelles normes de la qualité de l’air en Chine

Si les nouvelles normes sont finalement fixées, le taux de la qualité de l’air de Guangzhou chutera d’au moins 20%. Selon les experts, les particules PM 2,5, peuvent facilement entrer dans les alvéoles pulmonaires. Les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes et ceux qui souffrent d’asthme et de maladies cardio-vasculaires sont notamment vulnérables au PM 2,5.

Chen Jiajin

Directeur ONG de protection environnementale

"Tous les résidents ont le droit d’être informés sur la qualité de l’air, afin de savoir comment réagir, comme acheter un masque ou un purificateur d’air par exemple"

Le ministère de la protection environnementale a fixé un délai national à l’année 2016 pour prendre en compte les particules PM 2,5 dans les normes nationales de la qualité de l’air, mais il a encouragé les plus grandes villes à mesurer et à publier les taux de PM 2,5 avant cette date. A la fin de l’année 2011, beaucoup de villes ont indiqué qu’elles comptaient publier les informations concernant les particules de type PM 2,5, parmi ces villes Qingdao de la province du Shandong, Dalian de la province du Liaoning, Guangzhou de la province du Guangdong, Shanghai et Tianjin.


Rédacteur: Zhang Yan