Rechercher
Chaîne française > Journal > Journal > Article

France: profil et programme des candidats outsiders

Source: CNTV.cn | 04-23-2012 08:54

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Voir la vidéo

En France, à la veille du premier tour des élections présidentielles, les candidats non majoritaires ne sont pas en reste. Voici un tour d’horizon de leurs profils et de leurs programme.

France: profil et programme des candidats outsiders
France: profil et programme des candidats outsiders

François Bayrou est né à Bordières en 1951. À 30 ans, François Bayrou devient conseiller général et puis, en 1984, député UDF, l’Union Démocratique fédérale pour la région Pyrénées-Atlantiques. Entre 1993 et 1997, François Bayrou est ministre de l’Éducation nationale. En 1998, il est élu à la tête de l’UDF. Entre 1999 et 2002, il est député européen. Il se présente pour la première fois aux élections présidentielles en 2002 comme candidat de l’UDF et termine alors quatrième. Au 1er tour de l’élection présidentielle de 2007, François Bayrou se classe troisième derrière Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy. La même année, il fonde le parti "Mouvement pour la démocratie", le Modem. Après les À l’élection présidentielle de 2012, son slogan est "Un pays uni, rien ne lui résiste". Pour le candidat du Modem, les pays en voie de développement doivent avoir un pouvoir accru au sein des instances mondiales, et l’Union Européenne doit renforcer ses liens avec les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud).

A 43 ans, Marine Le Pen est la benjamine des trois filles de Jean-Marie Le Pen, fondateur historique du Front national. Elle adhère au Front national en 1986 et se présente pour la première fois aux élections législatives en 1993 dans le XVIIe arrondissement de Paris. En 2011, elle a été élu à la présidence du Front national avec plus de 67% des voix. Marine Le Pen prône une ligne fidèle à la tradition frontiste, vantant les mérites du retour au Franc, du protectionnisme économique, de la "préférence nationale" et s’opposant au libre-échange, à l’immigration et à la mondialisation. Pour l’élection présidentielle de 2012, elle promet de "sauver le système de protection sociale mis a mal par l’Union européenne et l’immigration".

Né à Tanger en 1951, Jean-Luc Mélenchon quitte le Maroc pour la France en 1962. Jean-Luc Mélenchon a soutenu Ségolène Royal lors de l’élection présidentielle de 2007, et a fondé ensuite le Parti de Gauche en 2009 et en devient le président du bureau national. Le parti repose notamment sur des bases anticapitalistes et écologistes. À l’élection présidentielle de 2012, Jean-Luc Mélenchon propose à l’État de retrouver son indépendance par rapport aux agences de notation en se finançant auprès de la banque centrale plutôt qu’auprès des marchés financiers. Il se dit opposé à l’Europe libérale. Pour le candidat d’extrême-gauche, les trois priorités de la France à l’internationale sont le retrait de l’OTAN, le retrait des troupes d’Afghanistan d’ici 2012, et la reconnaissance de la Palestine par la France et par l’UE.

Pour ces élections, les autres candidats non majoritaires sont Eva Joly pour l’Europe Ecologie les Verts, Nathalie Arthaud pour Lutte ouvrière, Jacques Cheminade pour Solidarité et Progrès, Nicolas Dupont-Aignan pour Debout la République et enfin Philippe Poutou pour Nouveau parti anticapitaliste.


Rédacteur: Li Yang