Rechercher
Chaîne française > Journal > Journal > Article

Maria Sharapova

Source: | 06-20-2012 15:16

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Maria Iourievna Sharapova, née le 19 avril 1987 à Niagan en Sibérie (Russie), est une joueuse de tennis professionnelle russe.

Maria Sharapova

Elle est la première joueuse russe à réussir plusieurs performances majeures sur le circuit féminin. Tout d'abord, elle est la première Russe à remporter Wimbledon lors de l'édition 2004. En 2005, elle devient la 23e joueuse de l'histoire et la première Russe à devenir n°1 mondiale au classement WTA. Elle est ensuite la première joueuse de son pays à s'imposer à l'Open d'Australie lors de l'édition 2008. Enfin, elle est la 10e joueuse de l'histoire (la 6e de l'ère Open) et la première Russe à remporter les quatre tournois du Grand Chelem en simple durant sa carrière : Wimbledon en 2004, US Open en 2006, Open d'Australie en 2008 et Roland-Garros en 2012.

Ses parents sont originaires de Gomel, Biélorussie, mais ont fui en Russie en 1986 au lendemain de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

À l'âge de 4 ans, un ami de son père (le père de Ievgueni Kafelnikov), lui offre sa première raquette. Elle est par la suite initiée à ce sport par Iouri Ioudkine. Deux ans plus tard, elle se rend à une manifestation sportive donnée par Martina Navrátilová à Moscou et a l'occasion d'échanger quelques balles avec elle. La grande championne, qui voit en Maria un grand potentiel, recommande à son père de l'envoyer en Floride dans le célèbre camp d'entraînement de Nick Bollettieri. Elle part finalement aux États-Unis en 1995 et est prise en charge par Robert Lansdorp.

Maria Sharapova

Maria Sharapova est ambidextre et a joué de la main gauche jusqu'à l'âge de 11 ans.

Elle passe professionnelle en 2001 alors qu'elle est tout juste âgée de 14 ans. Après deux ans d'apprentissage, Maria prend son envol en 2003 en remportant ses deux premiers tournois (Tokyo et Québec) à seulement 16 ans. L'année suivante, elle confirme les espoirs placés en elle en s'adjugeant à nouveau le tournoi de Tokyo, puis ceux de Séoul et de Birmingham. Maria s'empare de la 13e place mondiale fin mai 2004.

Mais sa carrière prend une tout autre tournure début juillet 2004. À 17 ans et un peu moins de trois mois, elle devient la troisième plus jeune joueuse de l'histoire, après Martina Hingis (à 16 ans et 9 mois en 1997) et Lottie Dod (à 15 ans et 9 mois en 1887), et la première Russe à remporter le célèbre tournoi de Wimbledon. Maria prend alors subitement le statut d'une superstar du sport féminin. Les contrats publicitaires, dus autant à son physique avenant et sa popularité qu'à ses succès sportifs, se succèdent et elle sera déclarée à deux reprises la sportive la mieux payée du monde, mais elle ne perd pas pour autant de vue le tennis, remportant quatre tournois du Grand Chelem dans sa carrière et surtout de nombreux tournois de moyenne importance.

Après un net déclin en 2009-2010 dû à des blessures à répétition, notamment à l'épaule ce qui handicape son service, elle revient en 2011, ne perdant à Wimbledon qu'en finale, et en reprenant la 1re place mondiale en 2012.

Sur le court, elle est connue pour ses cris à chaque frappe de balle et sa queue-de-cheval.

2012 Grand Chelem en carrière et place de numéro 1 mondiale récupérée

Elle commence l'année à l'Open d'Australie, où elle atteint la finale pour la troisième fois de carrière après 2007 et 2008. Pour y arriver, elle élimine successivement Gisela Dulko, Jamie Hampton, Angelique Kerber, Sabine Lisicki, Ekaterina Makarova et la numéro 2 mondiale Petra Kvitová (6-2 3-6 6-4) en demi-finale. Elle a l'occasion de retrouver la place de numéro 1 mondiale en remportant la finale mais elle s'incline face à la Biélorusse Victoria Azarenka (6-3 6-0).

2009Elle participe pour la première fois à l'Open Gaz de France, où elle est favorite en tant que tête de série n ° 1, mais elle est sortie par l'Allemande Angelique Kerber (4-6 4-6) en quart de finale. À l'issue du tournoi, elle rétrocède à la seconde place mondiale derrière la Biélorusse Victoria Azarenka. À Indian Wells, en Californie, elle atteint la finale, à nouveau battue par Azarenka en deux sets. À Miami, elle atteint à nouveau la finale, où elle s'incline face à la Polonaise Agnieszka Radwańska (7-5 6-4).

Maria Sharapova dispute son premier tournoi sur terre battue à Stuttgart où elle gagne face à Victoria Azarenka en finale sur le score de 6-1 6-4, remportant ainsi son premier tournoi de l'année. Elle continue sur terre battue (bleue) à Madrid mais elle est sortie en quart de finale par l'Américaine Serena Williams, tête de série n°9 et future lauréate du tournoi, sur le score de 6-1 6-3. Elle remet ensuite son titre en jeu à Rome et le conserve face à la Chinoise Li Na, la tenante du titre de Roland-Garros, sur le score de 4/6 6/4 7/6 [7-5].

À Roland-Garros, elle remporte ses trois premiers tours, en ne concédant que 5 jeux en 3 matchs. Ces résultats ainsi que les défaites de nombreuses autres têtes de série la placent comme la grande favorite. Elle s'impose par la suite contre Klára Zakopalová en 8ème puis contre Kaia Kanepi en quart, ce qui lui permet alors d'égaler sa meilleure performance à Roland-Garros. En demi-finale, elle bat Petra Kvitová (6/3 6/3), accédant ainsi à sa première finale. Avec cette victoire, elle est également sûre de retrouver la place de no 1 mondiale après le tournoi. En finale, elle s'impose face à l'Italienne Sara Errani sur le score de 6/3 6/2. C'est l'ancienne championne Monica Seles qui lui remet son trophée[53]. Avec ce premier titre à Roland-Garros, elle devient la 10e joueuse de l'histoire (la 6e de l'ère Open) à réaliser le Grand Chelem en carrière en simple.


Rédacteur: Tao Ruogu