Rechercher
Chaîne française > Journal > Journal > Article

Kenya: Une bande passante à quatre chiffres

Source: CNTV.cn | 07-19-2012 08:57

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Voir la vidéo

En ce qui concerne le marché de données, le monde compte très peu d’endroits possèdant une bande passante à 4 chiffres. Eh oui, non pas deux, non pas trois, mais quatre chiffres. Le Kenya fait partie de ces pays privilégiés dans lesquels ZTE surfe sur la vague du marché de données.

Kenya: Une bande passante à quatre chiffres

La croissance à 4 chiffres correspond à l’augmentation de la bande passante entre 2011 et 2012, la bande passante avait alors dépassé les 202 Gigabits par seconde.

90% des connexions internet au Kenya se font par l’intermédiaire des téléphones portables, et c’est ce type de marché qui intéressent particulièrement les compagnies de télécommunications chinoises ZTE et Huawei. Jusqu’à ce jour, ils couvrent à eux deux au moins 80% du marché des données au Kenya, allant des téléphones portables à la fibre optique à domicile.

Les modems vendus par la compagnie de télécommunication la plus importante du pays: Safaricom proviennent de Huawei. La compagnie chinoise a obtenu un contrat de 141 millions de dollar pour mettre en place un réseau internet 4G.

D’un autre côté, ZTE a construit un réseau 3G pour Orange, ayant un coût de 47 millions de dollars, et également largement investi dans de nombreuses infrasturctures dorsales, notamment 4000 kilomètres de fibres optiques dans l’ouest du Kenya, construit conjointement par Huawei et Sagem.

Les choses n’ont pas toujours été ainsi. Les infrastructures dorsales étaient le domaine d’Alcatel-Lucent, Ericson jusqu’à ce que ZTE et Huawei mettent un terme au statu quo. Le Kenya, ainsi que l’est de l’Afrique ont de grands besoins en données. Les perspectives de croissance du marché de données au Kenya sont certaines; les entreprises chinoises de télécommunications comme ZTE sont à la pointe de la technologie, prêtes à délivrer des données à ceux qui en ont le plus besoin.


Rédacteur: Jin Wensi