Rechercher
Chaîne française > Journal > Journal > Article

Les médias étrangers défendent Ye Shiwen

Source: CCTV.com | 08-03-2012 09:17

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Voir la vidéo

Après deux performances remarquables qui lui ont valu une médaille d’or et l’établissement de nouveaux records, la nageuse chinoise Ye Shiwen se voit confrontée à des soupçons concernant la légitimité de ses performances. Ye a établi un nouveau record olympique lors de la finale du 200 mètres, et un nouveau record du monde lors du 400 mètres. Ce qui a poussé certains à remettre en cause leur validité, disant qu’ils pourrait être dus au dopage, malgré les tests négatifs de Ye établis pour les jeux, et la déclaration du comité olympique confirmant qu’elle n’était pas dopée. À présent, les médias britanniques défendent la jeune athlète chinoise.

Les parutions du Daily Telegraph et du Guardian de ces derniers jours soutenaient Ye Shiwen. Le Guardian a même effectué un sondage, qui a montré que pour 98% des Britanniques, John Leonard, qui a accusé Ye d’être dopée, devrait lui présenter des excuses. La BBC, qui a également interviewé Ye, est persuadée de son innocence. La nageuse ayant passé un test de dopage qui s’est révélé négatif, les preuves parlent d’elles-mêmes. De nombreux expatriés chinois et experts britanniques ont également exprimé leur soutien à la jeune nageuse.

Mark Adams

Directeur de la communication du comité olympique

"Mais je pense que nous devrions applaudir cette remarquable performance. C’est pour cela que nous regardons les Jeux Olympiques. Nous attendons des résultats remarquables. Ce sont tous les meilleurs athlètes du monde."

Steven Cheung

Animateur sino-britannique

"Vous savez, si les médias occidentaux sont injustes envers cette jeune fille de 16 ans, enfin elle représente la Chine dans des compétitions internationales, si c’était Michael Fell qui avait battu le record du monde, cette histoire là ne serait pas arrivée."

Yan Zhenyu, rédactrice associée

European Times

"Nous pouvons peut-être protester sur certains sujets à la BBC, lorsque notre plainte est basée sur des faits, grâce au pouvoir des médias. Mais je pense également que proférer ce genre d’accusations sans même que ce soit réfléchi, c’est juste de la jalousie."


Rédacteur: Jin Wensi