Rechercher
Chaîne française > Journal > Journal > Article

Comment Speedo crée ses maillots de bains "intelligents"

Source: CCTV.com | 08-06-2012 09:10

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Voir la vidéo

Les maillots "high-tech" de Michael Phelps et Sun Yang ont beaucoup contribué à leur victoire. Les Speedo cru 2012 ont bien changé depuis ceux des JO de Beijing. Ceux-ci avaient finalement été interdits, car avantageant trop les nageurs. Voici comment la société a conçu ses nouveaux maillots intelligents.

Joseph Santry

Directeur du secteur de recherche

Speedo Aqualab

"Je crois vraiment qu’un tel niveau de qualité aura rarement été atteint pour ce genre de produit. Le maillot est conçu pour ne faire qu’un avec le nageur et parvenir à un haut niveau d’aérodynamisme. Le tissu doit être le plus mince possible pour gainer le corps au maximum. En 2009 et aux Jeux Olympiques de Beijing en 2008, nos maillots recouvraient presque intégralement le corps des athlètes, des épaules aux chevilles. Cette année, la couvrance a été réduite - et l’on parvient à ce haut degré de réalisme, le maillot est comme une seconde peau. Nous avons cette fois-ci travaillé à la fois au perfectionnement des maillots et des bonnets, ce qu’aucun autre équipementier n’avait fait auparavant.

L’avantage principal du nouveau produit est bien entendu sa matière, ultracompressée pour ce résultat "seconde peau".

Nous avons également travaillé avec les experts d’une société internationalement reconnue, CFT - ce qui signifie "Competition Float Dynamics". Ils ont réalisé des scans en 3D des nageurs en action, exactement comme pour un film hollywoodien.

Ce que nous avons fait, c’est comparer les corps avec des Formules 1, qui sont elles-aussi désignées pour être le plus aérodynamiques possible. Elles ont cette espèce de carapace qui leur permet de fendre l’air - et nous nous sommes rendus compte qu’il n’y avait absolument rien de tel dans le monde de la natation. Nous avons même réalisé que la forme des lunettes pouvaient atténuer les effets du maillot et donc ralentir le nageur; voilà pourquoi nous avons conçu cette nouvelle forme.

Au cours de nos recherches de perfectionnement, nous avons également évoqué le cas des nageuses qui étaient gênées par leurs cheveux roulés en boule sous leur bonnet, formant parfois une masse disgracieuse, et qui surtout pouvait fortement les ralentir. Ce que nous avons fait, c’est de créer un nouveau bonnet intérieur qui permet aux femmes se faire une sorte de chignon aérodynamique.

Nous devons garder la recette de nos innovations top secret. Il faut impérativement que nous restions compétitifs dans ce secteur.

Aqualab est numéro 1 en matière d’équipement de natation. Nous voulons rester la meilleure marque possible, celle que tout nageur voudra acheter.

C’est le fruit d’une recherche de quatre ans, cela représente environ 55 000 heures de travail pour créer ces nouveaux maillots en partenariat avec des experts, en externe et en interne.

Speedo est une société vieille de plus de 80 ans, et nous devons innover sans arrêt pour rester numéro un. Pour chaque olympiade, nous sommes les seuls à travailler et perfectionner autant nos maillots.

Ce qui fait notre différence je pense, c’est que nous travaillons le plus possible directement avec les athlètes. Ils nous confient leurs problèmes, et à nous de voir comment nous pouvons améliorer la situation.

Les athlètes qui s’entraînent dans les bassins de notre centre sont ceux qui ont un potentiel olympique; et nous sommes là pour les aider à atteindre cette étape unique d’une carrière sportive. Finalement, nous sommes là pour leur faire décrocher une médaille !"


Rédacteur: Jin Wensi