Rechercher
Chaîne française > Journal > Journal > Article

L’APN et la CCPPC condamnent "l’acquisition" par le Japon des îles Diaoyu

Source: CCTV.com | 09-12-2012 13:32

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Dossier

Voir la vidéo

Le Comité des Affaires étrangères du parlement chinois, et le Comité des Affaires étrangères de la CCPPC ont publié des communiqués condamnant sévèrement l’acquisition qu’ils qualifient d’illégale des îles Diaoyu et de ses îlots affiliés.

Le Comité des Affaires étrangères de l’Assemblée populaire nationale a annoncé que l’acte du Japon était une nouvelle violation sévère de la souveraineté territoriale chinoise, qui porte sérieusement atteinte aux relations sino-japonaises.

Le communiqué souligne que les actions unilatérales prises par le gouvernement japonais sont totalement illégales et invalides selon le droit international. Il précise que les revendications du gouvernement japonais sur les îles Diaoyu ne contrediraient pas seulement les faits historiques mais nieraient les résultats de la victoire de la guerre contre le fascisme et constituent une grave menace à l’ordre international.

L’assemblée exhorte le Japon à comprendre clairement les dangers d’une telle situation, et à régler le différend de manière convenable ou, dans le cas contraire, à en subir les conséquences sérieuses.

Le communiqué prévient que le gouvernement chinois prendra toutes les mesures nécessaires pour sauvegarder la souveraineté nationale et maintenir les faits historiques et la justice.

Le communiqué émis par le Comité des Affaires étrangères de la Conférence consultative politique du peuple chinois indique que tous les partis politiques, toutes les ethnies et la population dans son ensemble ont exprimé leur profonde indignation et leur sévère condamnation après la décision du Japon.

La CCPPC ne permettra jamais à aucun pays de s’immiscer dans le territoire sacré de la Chine et encourage fermement le gouvernement chinois à prendre toutes les mesures nécessaires pour défendre sa souveraineté territoriale.

Le communiqué soutient que le développement des relations sino-japonaises englobe les efforts continus de plusieurs générations de personnes des deux pays, qui valent la peine d’être maintenus.

Il ajoute qu’il faut continuer à promouvoir des relations sino-japonaises mutuellement bénéfiques et stratégiques conformément aux intérêts fondamentaux des deux pays et des deux peuples.

La CCPPC exhorte le Japon à mettre immédiatement un terme aux entailles à la souveraineté territoriale de la Chine, à cesser de jouer avec le feu sur la question des îles Diaoyu, et à fournir des efforts communs avec la partie chinoise pour prendre des actions concrètes afin de sauvegarder la situation générale des relations sino-japonaises.

L’APN déclare que l’acquisition "illégale" endommage sérieusement les relations sino-japonaises.

Les actions unilatérales du Japon sont illégales et invalides.

Les revendications du Japon nient la victoire de la guerre contre le fascisme.

Le Japon doit revenir sur la voie du règlement du différend.

La Chine prendra les mesures nécessaires pour sauvegarder la souveraineté territoriale.

La Chine exprime sa profonde indignation et sa sévère condamnation de la décision du Japon.

La CCPPC ne permettra à aucun pays de s’immiscer sur le territoire sacré de la Chine.

Le développement des relations sino-japonaises englobe les efforts de plusieurs générations, qui valent la peine d’être maintenus.

Il est dans l’intérêt fondamental de la Chine et du Japon de faire avancer les relations bilatérales.

La CCPPC exhorte le Japon à mettre un terme aux entailles à la souveraineté territoriale de la Chine.


Rédacteur: Jin Wensi