Rechercher
Chaîne française > Journal > Journal > Article

Les îles Diaoyu,partie intégrante du territoire chinois

 

Les Iles Diaoyu appartiennent à la Chine

Ce ne sont pas des Terra Nullius

Le Japon sait parfaitement que les Iles Diaoyu font partie de la Chine

Les Iles Diaoyu ont toujours été affiliées à l’île chinoise de Taïwan

Des documents légaux internationaux ordonnent le retour inconditionnel des territoires volés par le Japon à la Chine

Des documents légaux internationaux définissent clairement le territoire du Japon. Les Iles Diaoyu n’en font pas partie

Au cours de ces dernières années, la Chine a pris des mesures pour préserver sa souveraineté sur les îles Diaoyu.

La Chine a vigoureusement condamné et protesté contre la chambre de fond des accords entre les Etats-Unis et le Japon au sujet des îles Diaoyu. Le 15 août 1951, avant la conférence de San fransisco, le gouvernement chinois avait déclaré: "Si la République Populaire de Chine est exclue de la préparation, de la formulation et de la signature du traité de paix avec le Japon, quel que soit son contenu et ses résultats, il sera considéré comme illégal et par conséquent invalide.

En 1971, en réponse aux ratifications de l’Accord de retour d’Okinawa par le Congrès américain et la Diète japonaise, le ministère chinois des Affaires étrangères a publié un communiqué qui souligne que les îles Diaoyu constituent une part indivisible du territoire de la Chine depuis les temps anciens.

La Chine a voté une loi intérieure qui lui attribue clairement la propriété des îles Diaoyu. En 1958, le gouvernement chinois a publié un communiqué sur le territoire maritime, qui annonce que Taïwan et ses îles adjacentes appartiennent à la Chine. En 1992, la Chine adopte la Loi de la République populaire de Chine sur la mer territoriale et les zones contiguës, qui explicitement prescrit que les îles Diaoyu appartiennent à la Chine. En 2009 la Chine établit la protection, le développement et la gestion des îles situées au large et elle prescrit la détermination et la nomination des îles situées au large.

Sur la base de ces lois, les noms de l'île Diaoyu et de ses ilots affiliés ont été annoncés en 2012. En septembre 2012, la Chine dépose des points de base et des limites des eaux de mer territoriale de l’île Diaoyu et de ses îlots affiliés auprès du Secrétaire général des Nations Unies.

La Chine a maintenu sa présence et exercé sa juridiction sur les eaux des îles Diaoyu. La Chine a également exercé une administration sur les îles Diaoyu et les eaux adjacentes en publiant des prévisions météorologiques.

Les îles Diaoyu ont été un territoire propre à la Chine depuis les temps anciens, et la Chine a indiscutablement la souveraineté sur les île Diaoyu. Alors que la Chine et le Japon normalisaient leurs relations et concluaient le Traité de paix et d’amitié Sino-Japonais dans les années 1970, les dirigeants des deux pays qui agissaient à l’époque dans le plus grand intérêt des relations sino-japonnaises, avaient réussi à parvenir à d’important accords et consensus sur "la résolution plus tard des enjeux des îles Diaoyu".

Mais ces dernières années, le Japon a, à plusieurs reprises, pris des mesures unilatérales concenrnant les îles Diaoyu, et en particulier conduit la "nationalisation" des îles Diaoyu. La violation grave de la souveraineté chinoise et les actions à l’encontre des accords et consensus auxquels étaient parvenus l’ancienne génération de dirigeants des deux pays. Cela a entaché les relations sino-japonaises.

La Chine conseille vivement au japon de respecter l’histoire et la loi internationale, et de cesser immédiatement toutes les actions qui sapent la souveraineté territoriale de la Chine. Le gouvernement chinois a la détermination inébranlable pour sauvegarder la souveraineté territoriale de la nation. Il a l’assurance et l’abilité à protéger la souveraineté nationale et l'intégrité territoriale du pays. Manifestations contre les accords nippo-américains

Sept. 1951: le Traité de San Francisco est illégal et non valide

1958: déclaration sur la territorialité maritime: Taïwan et les îles ajdacentes appartiennent à la Chine

1971: Ministère des AE: les Iles Diaoyu sont une partie indivisible du territoire chinois depuis les temps anciens

1992: Loi de la RPC sur les territoires maritimes et la Zone Contigüe

2009: Loi de la RPC sur la Protection des Iles Offshore

2012: annonce des noms standards et des marqueurs


Rédacteur: Jin Wensi