Rechercher
Chaîne française > Journal > Journal > Article

Vivre à la chinoise : le costume chinois

Source: CCTV.com | 10-08-2012 11:15

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Voir la vidéo

Les Chinois s’habillent désormais tous à l’occidentale, toutefois quelques éléments de leurs costumes traditionnels subsistent, que ce soit pour les grandes occasions ou parfois juste dans la vie quotidienne. Aujourd’hui dans les boutiques de Beijing, nous sommes allés en apprendre plus sur ces pièces, souvenir des temps anciens, que leur style et leur confort parfaits ont empêché de tomber dans l’oubli...

1. Qipao

On ne présente plus le qipao, la longue robe très ajustée et fendu le long des jambes. Ce costume traditionnel chinois, symbole de la jeunesse moderne et occidentalisée du Shanghai des années 30 a fait le tour du monde et inspiré les plus grands créateurs contemporains. Nous entrons aujourd’hui chez..... pour en apprendre plus...

Vivre à la chinoise : le costume chinois

Le qipao est une robe d’une seule pièce avec un col scindé. A l’origine elle descendait jusqu’aux chevilles, puis elles ont été racourcies aux mollets voire au-dessus des genoux. Les manches, longues au départ, ont fait l’objet de nombreuses modifications: courtes, absentes, ballon etc. Le col en revanche n’a pas changé. La robe est fermée en haut sur le devant à l’aide d’un bouton chinois. Une large fente au niveau des cuisses offre un grand confort de mouvement tout en ajoutant une touche sexy à la tenue. Les couleurs sont vives et les motifs fleuris. Satin, velour, soie ou brocard, les tissus utilisés sont toujours riches et soyeux.

Le qipao s’est popularisé dans en occident ces dernières années, notamment grâce au film de Wong Karwai In The Mood for Love, dans lequel l’actrice Maggie Cheung porte pas moins de 20 qipao différents et a conquis le monde par son élégance et sa beauté.

Il faut compter deux semaines pour confectionner un qipao simple, un mois si on y ajoute de la broderie. Il y a plus de 100 étapes à la confection d’un qipao : mesure, coupe, pose de bouton etc, toutes réalisées à la main.

Marchand de qipao

2. Buxie

J’ai eu une paire de ballerines chinoises toutes simples en velour noir quand j’avais 8 ans. J’adorais ces chaussures que je considérais comme très précieuses car elle venaient de Chine, un pays qui à cette époque me paraissait lointain et inaccessible... Je les ai portées jusqu’à ce qu’elles se percent sur le devant!

Vivre à la chinoise : le costume chinois

Les ballerines en tissu sont toujours très portées de nos jours en Chine. Les plus ordinaires, en velour noir sont très bon marché et confortables, produites industriellement, font partie de la vie quotidiennes.

Celles en tissu brodé de fleurs sont aujourd’hui revenues à la mode et très appréciées des touristes occidentales. La célèbre boutique Neiliansheng à Beijing a été fondée sous la dynastie des Qing. Ses chaussures brodées suivent le même processus de fabrication artisanale depuis le commencement. La semelle peut contenir jusqu’à 100 couches de coton superposées.