Rechercher
Chaîne française > Journal > Journal > Article

Fête du Printemps chinois ou la lutte contre le gaspillage de la nourriture

Source: CCTV.com | 02-17-2013 14:32

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Voir la vidéo

Le ton a changé cette année dans les célébrations de la Fête du Printemps. Dans les restaurants, en particulier, une plus grande attention est accordée aux commandes excessives des dîneurs et aux restes de nourriture qui généralement jonchent la table des fêtards.

A la Fête du Printemps, les réunions familiales sont aussi frugales que conviviales et joyeuses. Mais un nouvel élement vient de s’imposer aux longues retrouvailles autour d’un bon dîner : la retenue. Surtout dans les restaurants.

Fête du Printemps chinois ou la lutte contre le gaspillage de la nourriture

Et dans ce restaurant de Shanghai, il faut tout simplement réduire les excès.

"C’est une honte de gaspiller la nourriture lorsque la vie est si belle."

Cette année, les commandes ont été plus limitées en matière de délicatesses de luxe, entre autres les ailerons de requin.

Certains serveurs distribuent même des conseils pour éviter que les restes de nourriture ne soient abandonnés.

"Nous proposons que les gens emportent leurs restes avec eux, et ce serait plus facile pour nous pour débarrasser les tables."

Emporter ses restes est en fait devenu très populaire après une campagne de sensibilisation à travers le pays.

Mais finalement, cela veut dire aussi baisse des profits pour les restaurants de luxe, habitués aux banquets officiels en saison de fêtes.

D’un autre côté, réduire les commandes est une chose, annuler tout un dîner en est une autre. Selon l’Association de la gastronomie chinoise, plus de 60% des restaurants, surtout de luxe, ont connu des annulations de réservations.

Wang Peng

Employé de restaurant

Lanzhou, province du Gansu

"La plupart des dîners annulés avaient été réservés par des instances gouvernementales. Cela a eu un impact énorme sur nos profits."

Mais cela veut dire aussi moins de travail pour les éboueurs.

Pour les restaurants de luxe, depuis longtemps habitués aux banquets officiels, la nouvelle donne interpelle. Car il faudra désormais songer à un changement de stratégie de marketing. Ce qu’ils ont déjà commencé à faire, avec des menus plus abordables et l’annulation de la clause de consommation minimale.


Rédacteur: Jin Wensi