Rechercher
Chaîne française > Journal > Journal > Article

Réforme de la santé dans les hôpitaux locaux

Source: CCTV.com | 02-28-2013 14:07

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Voir la vidéo

Un hôpital de la province du Hebei a été l’un des premiers à recevoir des patients selon le nouveau système traitement d’abord, paiement plus tard. Il fonctionne ainsi depuis 2011 dans le cadre d’un plan pilote qui est appelé à être étendu à tout le pays. Nous partons dans la ville de Handan pour en savoir plus.

Mme Li est à l’hôpital depuis une semaine, mais elle n’a pas déboursé un centime. Elle a signé un accord avec l’hôpital qui permet au patient de recevoir son traitement avant tout paiement.

Mme. LI

Patiente

"Nous n’avons pas beaucoup d’argent. Ils me permettent d’aller à l’hôpital d’abord et ça me laisse le temps de trouver l’argent. La pression est moins grande. C’est un soulagement."

L’hôpital des Maladies infectieuses de Handan a commencé à appliquer cette politique en 2011. Les patients admis peuvent choisir de payer à n’importe quel moment avant de quitter les lieux. Parfois l’hôspitalisation est une question de vie ou de mort. Certains ne peuvent pas recevoir le bon traitement car ils n’ont pas l’argent.

M. Cao

Parent d’un patient

"Ma soeur est malade. Nous n’avons pas emmené assez d’argent et la maison est à 2 heures d’ici. On nous a dit qu’on pouvait d’abord être reçu, nous installer, et qu’on paierait ensuite. La procédure a pris en tout 10 minutes."

Chaque jour, elle reçoit un formulaire comme celui-ci. C’est la liste des traitements dont elle a bénéficié, et le prix. Au moment de payer, l’hôpital déduira la partie de la note prise en charge par l’assurance sociale. Les médecins doivent expliquer à leur patients la nouvelle procédure.

Dr. Wu Yawei

Hôpital des Maladies infectieuses de Handan

"C’est aux patients de prendre l’initiative. Ils peuvent refuser de payer s’ils ne sont pas satisfait. Mais jusqu’à maintenant nous n’avons pas eu un seul patient qui a refusé de payer. Je pense que la nouvelle méthode permet d’aider les gens sans argent. Ceux qui auraient décidé de ne pas se faire soigner par économie."

C’est un hôpital ordinaire d’une ville de seconde moyenne, et la plupart de ses patients viennent de la campagne ou des villes des environs. Plus de 3 mille patients ont signé des accords comme celui-ci.


Rédacteur: Jin Wensi