Rechercher
Chaîne française > Journal > Journal > Article

La Chine et le reste du monde

Source: CCTV.com | 03-10-2013 08:58

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Dossier

Voir la vidéo

Pendant toute la durée des deux sessions, tous les jours, un de nos collègues français nous rejoint sur le plateau pour évoquer un sujet de l’actualité chinoise. Nous accueillons donc Nicolas Irurzun qui aujourd’hui va nous parler du problème de la sécurité alimentaire .

Nicolas Irurzun

Journaliste de CCTV

Comme à chaque fois pour leur Nouvel An, les Chinois se sont adonnés à la sympathique tradition des pétards. Mais cette fois-ci, ce sont leur voisins qui ont fait le plus de vacarme...en faisant exploser une bombe atomique. Le 12 février dernier, Pyongyang a, en effet, mené son 3e essai nucléaire. Une manière de jouer les trouble-fête qui a fortement déplu Pékin. À Kim Jong-Un qui montre ses muscles, la Chine envoie un message clair : le dirigeant suprême fait maintenant cavalier seul et doit immédiatement changer d’attitude. Le monde retient son souffle car l’embrasement de la Péninsule coréenne aurait des conséquences catastrophiques. La Chine qui est aux premières loges, joue ici un rôle majeur car, selon les pays occidentaux, elle apparaît comme la seule à pouvoir raisonner son allié historique, devenu un peu encombrant.

La Chine et le reste du monde

Reste à savoir si elle va réussir à convaincre Pyongyang de changer de stratégie.

Et ce n’est pas le seul problème de voisinage auquel la Chine est confrontée. Plus à l’Est, un différend de longue date l’oppose au Japon autour de la souveraineté des îles Diaoyu. Au Sud, c’est un peu la même chose. Les pays d’Asie du Sud-Est, contestent la ligne qui englobe les possessions chinoises en Mer de Chine Méridionale. Dans un contexte de patriotisme à fleur de peau, il arrive que le ton monte, parfois jusqu’à faire planer le spectre de la guerre. L’enjeu pour la Chine est de savoir calmer le jeu quand il le faut, de ne pas atteindre le point de non retour avec ses partenaires commerciaux mais tout en restant ferme sur ses positions.

1ère question : Quels sont les principes qui sous-tendent la diplomatie chinoise?

Le plus important pour la Chine, c’est le respect de l’intégrité territoriale, qui constitue même l’un des cinq piliers de la coexistence pacifique, le cœur de la politique extérieure chinoise. La Chine est déjà membre du Conseil de sécurité de l’ONU, et depuis une trentaitne d’année, elle s’est transformée en une puissance mondiale qui influence le monde et ses marchés. Le pays retrouve en fait la place qu’il occupait il y a quelques siècles.

2e question: Quelle est la posture de la Chine dans les rapports internationaux?

Conformément à la ligne tracée par Deng Xiaoping, la Chine fait « profil bas ». Elle se présente comme un pays modeste qui n’ambitionne pas de diriger le monde. La Chine évite de se mêler des affaires intérieures, son seul but est de faire des affaires. Une attitude qui séduit les pays en voie de développement. Elle ne conditionne pas son aide et ses investissements au respect de critères politiques. Le commerce avec l’Afrique en est un des meilleurs exemples, il a décuplé entre 2000 et 2008 . Un succès qui profite aux deux parties mais qui fait grincer des dents en Occident. Les États-Unis et d’anciennes puissances coloniales européennes s’inquiètent de leur perte d’influence.

3e question: Enfin, quels moyen la Chine met-elle en oeuvre pour mettre en valeur son image?

La Chine entend faire rayonner sa culture à travers le monde. Et pour cela elle met les moyens: plus de 300 Instituts Confucius enseignent la langue chinoise dans une centaine de pays. Dans le domaine de l’information, l’agence de presse Xinhua possède plus de 100 bureaux à travers le monde et la Télévision centrale de Chine propose des chaînes en langues étrangères qui diffusent des programmes sur tous les continents.

Jusqu’ici, la Chine a su habilement mettre sa diplomatie au service de ses intérêts. Mais à l’heure où elle est appelée à devenir la pièce maîtresse sur l’échiquier international, le temps est venu pour elle de donner sa vision de l’ordre mondial à venir.


Rédacteur: Jin Wensi