Rechercher
Chaîne française > Journal > Journal > Article

Li Keqiang: un homme qui met le peuple en avant

Source: CCTV.com | 03-16-2013 08:53

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Dossier

Voir la vidéo

Il y a 9 ans, Li a promettait à la population de Fushun de résoudre leurs problèmes de logement. Alors la situation à Fushun est-elle différente aujourd'hui et Li Keqiang a-t-il tenu sa promesse? La réponse en images.

9 ans plus tôt dans la vieille ville de Fushun, les hivers rigoureux étaient passés sans chauffage, avec des murs décrépis et sous des toits menaçant de s’écrouler à tout moment. Les habitants travaillaient dans les mines de charbon jusqu’à l’épuisement des filons dans les années 90. 11 jours à peine après son élection à la tête de la province, Li est venu en visite.

(in subtitles, the 2 soundbites below are from 9 years back)

Li: vous pouvez être certains que nous allons résoudre vos problèmes de logement en un rien de temps.

Habitant: On nous a dit que nous allons déménager dès l’an prochain?

Li: Vous avez ma parole.

Et Li a tenu sa promesse.

Li: Ce qui importe n’est pas le nombre de fois je suis venu ici, c’est d’agir.

5 mois plus tard, ces habitants ont fermé les portes de leurs maisons délabrées pour la dernière fois alors qu’ils y avaient vécu pendant plus de 50 ans. Durant son mandat au Liaoning, sa priorité était d’améliorer la qualité de vie, il a sorti un million et demi de personnes de la misère. Cela n’a pas été oublié.

Wang Xiuzhen

Fushun, province du Liaoning

"Je me rappelle clairement que la date était le 26 décembre 2004. J’avais ma blouse et j’arrachais des choux, je ne savais qui allait venir en ville. Soudainement, il est entré et s’est assis sur le lit en brique que nous avions, puis nous avons commencé à parler. Il était très inquiet de nos difficultés."

Qu’avait donc Li dans la tête quand il est venu à Fushun cet hiver là? Et que lui a donné la détermination solide de mener à bien son projet?

Wang Fang

Communauté de Modi

Fushun, province du Liaoning

"Il était juste ici où je me tiens. Quand il est venu dans la maison, il a senti le courant d’air glacé de la fenêtre, vu la couche de poussière de charbon sur le lit et il était étonné qu’un millier de personnes partagent les toilettes. Il a dit: je vais faire ce qu’il faut pour vous sortir de cette situation."

Lors de la rénovation du bidonville, Li a de manière répétée mis l’accent sur le besoin de "mettre le peuple en avant". Et c’est depuis ce jour devenu sa philosophie.


Rédacteur: Jin Wensi