Rechercher

Zone Franche de Shanghai

Source: CCTV.com | 11-06-2013 09:39

Taille du texte: T+ | T- | Email

Voir la vidéo

La Zone Franche de Shanghai a ouvert il y a plus d’un mois et des milliers d’entreprises continuent de demander leur inscription. Mais les investisseurs ne savent pas tous exactement de quoi il retourne. Explications.

Les gens font la queue de bon matin malgré le froid devant le Centre de service de la Zone Franche de Shanghai.

"Je suis du Shandong et je viens chercher des informations."

Zone Franche de Shanghai

"Je viens de Nanchang dans la province du Jiangxi. Je suis arrivé à Shanghai aujourd’hui et je n’ai pas encore d’hôtel. Je suis arrivé directement par le métro."

Les repas ont tous été vendus dans le magasin d’à côté. Les ventes de nourriture ont beaucoup augmenté depuis l’ouverture de la Zone Franche. Le centre de service a vu affluer des milliers de personnes depuis son ouverture. Les gens pensent qu’il vaut mieux prévenir les risques de rater une bonne occasion. 8 guichets sont ouverts pour les entreprises et la consultation.

Fu Chengyu

Département capital étranger

Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Administration de Shanghai

"Il y a beaucoup de monde depuis le 1er octobre. Notre personnel travaille beaucoup et ils ne peuvent rentrer chez eux que quand tous les enregistrements sont terminés. Ce n’est jamais avant 6 heures et demie, 7 heures."

Les autorités ont établi la limite des enregistrements à 200 par jour. 229 entreprises ont été enregistrées le premier mois, dont 19 étrangères.

Fu Chengyu

Département capital étranger

Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Administration de Shanghai

"Parmi ces compagnies, 130 font du commerce, 41 sont dans l’investissement de capital et 14 dans le transport. Shanghai développe son industrie des services et l’enregistrement des entreprises s’insère dans le développement de la Zone Franche."

Mais les investisseurs ne viennent pas tous avec un business plan bien établi.

Investisseur

"Même si les politiques préférentielles pour les entreprises nationales n’ont pas encore été mises en place, il est préférable de s’enregistrer d’abord et de voir ensuite les prochaines étapes. En fait, beaucoup ici ne savent même pas quel genre d’activité ils auront dans la zone."

Mais les experts disent que toutes les entreprises ne sont faites pour s’enregistrer dans la zone.

Wang Weiqing

Membre du comité académique

Institut de recherche fiscale de Chine

"La politique préférentielle a pour but d’encourager certaines industries, comme les compagnies hi-tech ou les industries culturelles créatives. Si vous faites ce genre de business en Chine ou à l’étranger, l’enregistrement peut vous être bénéfique. Si vous faites juste du commerce national, vous pourriez être déçus."

Les experts disent aussi que le principe de la Zone Franche de Shanghai est d’explorer de nouveaux marchés de développement plutôt que de se contenter d’appliquer des politiques préférentielles.


Rédacteur: Jin Wensi