Rechercher

Chine : réforme des ventes de terres

Source: CCTV.com | 11-08-2013 13:35

Taille du texte: T+ | T- | Email

La Chine cherche depuis 5 ans à réformer le système de vente des terres en zone rurale. Par exemple, les villes de Chongqing et de Chengdu ont lancé des plans de vente de terres où les développeurs enchérissent sur des certificats de terre, créés par la conversion de terres constructibles rurales en terres cultivables. Les développeurs construisent ensuite sur l’équivalent de cette zone en développement urbain. 85 % du prix de la vente de certificats vont aux fermiers. Ce plan permet aux fermiers de ne pas avoir de perte nette sur leurs fermes. Il a été élargi à plus de zones dans le pays. Nous nous rendons à présent dans le village de Qingchun, dans le sud-ouest de la Chine, pour voir comment ces réformes profitent aux communautés locales.

C’est une bonne récolte pour la famille de Zhou Mingqiang. Ces légumes biologiques seront bientôt sur les tables de familles réunies pour un bon dîner. Zhou nous confie que ses revenus ont doublé depuis 2008, lorsque le village a mis en place les réformes de la terre.

Zhou Mingqiang

Villageois

« Avant, je gagnais 15 000 yuans par hectare, les autres villageois m’ont loué leurs terres, donc mon revenu par hectare a augmenté de 5 000 yuans. »

Le système permet aux fermiers de louer leurs terres ou de transférer leurs droits d’exploitation. Pour Zhou, un meilleur revenu permet un meilleur logement et plus de chances pour ses enfants d’avoir une bonne éducation. L’année dernière, le revenu net par tête des villageois de ce village a augmenté de 21 % par rapport à 2010.

Huang Quanfu

Chef du village

« Ces dernières années, les revenus des gens ont augmenté, leurs conditions de vie se sont améliorées, nous avons de nombreux moyens de soutenir les villageois, comme la technologie et le marketing. »

Les dernières politiques visent à réduire le fossé entre zones urbaines et rurales. Elles devraient améliorer l’effort de réforme des terres, qui doit doubler les revenus ruraux. Pour les experts, plus de transparence est nécessaire dans les collectifs des régions rurales. En effet, ces derniers jouent un rôle capital en représentant les droits des fermiers dans les négociations de transferts de terres. Pour beaucoup, il est impératif que ce système fournisse aux gens ce dont ils ont le plus besoin.


Rédacteur: Jin Wensi