Rechercher

La nouvelle stratégie nationale de sécurité du Japon scrutée par la Chine

Source: CCTV.com | 12-27-2013 09:05

Taille du texte: T+ | T- | Email

Dossier

Le ministère chinois de la défense a répondu jeudi lors d’une conférence de presse, à la nouvelle stratégie de défense nationale du Japon. L’armée chinoise a exprimé ses inquiétudes en termes historiques, déclarant que la communauté internationale, dont la Chine, devait faire très attention et rester en état d’alerte, étant donnés les gestes négatifs du Japon sur des contentieux historiques.

A la recherche d’une nouvelle identité post-guerre.

Le Japon a adopté jeudi sa toute première Stratégie nationale de sécurité, et a modifié ses plans de défense.

La nouvelle stratégie nationale de sécurité du Japon scrutée par la Chine

Le pays a annoncé que dans le cadre de la nouvelle stratégie, il allait augmentait ses dépenses militaires de 5% par an ses 5 prochaines années.

Shinzo Abe

Premiere ministre japonais

"La Stratégie de sécurité nationale montre la politique diplomatique et sécuritaire du Japon aux Japonais ainsi qu’à la communauté internationale, avec clarté et transparence. A travers la coopération internationale et notre politique de paix ’proactive’, nous allons continuer nos efforts pour faire encore davantage qu’une contribution à la paix internationale et à la stabilité."

Le plan de défense appelle le Japon à moderniser ses équipements militaires, à augmenter l’activité des troupes et à accroître ses capacités de défense.

Les voisins du Japon, dont la Chine, s’inquiètent de ce que les directives éloignent le pays de sa constitution pacifiste.

Geng Yansheng

Porte-parole

Ministère chinois de la défense

"Du fait de l’histoire, tout geste du Japon pour ajuster ses politiques militaires et de sécurité, et pour étendre sa puissance militaire, éveillera suspicion et vigilance de ses voisins asiatiques et de la communauté internationale. Concernant toute action qui pourrait mettre en danger la sécurité nationale de la Chine, l’armée chinoise restera toujours en état d’alerte."

Cette réaction intervient seulement quelques semaines après l’établissement par la Chine d’une zone d’identifaction de défense aérienne en mer de Chine orientale, qui couvre les îles Diaoyu, territoire également revendiqué par le Japon.

En raison des tensions actuelles et de l’attitude continuellement insensible du Japon par rapport à son passé militariste et agressif, la Chine continuera à se méfier des intentions de son voisin.


Rédacteur: Jin Wensi