Rechercher

Sanctuaire de Yasukuni : l’ambassadeur du Japon en Chine convoqué à Beijing

Source: CCTV.com | 12-27-2013 15:13

Taille du texte: T+ | T- | Email

Dossier

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, a convoqué l’ambassadeur du Japon en Chine, Masato Kitera. A cette occasion, le chef de la diplomatie chinoise a vivement protesté et condamné la visite du Premier ministre japonais, Shinzo Abe, au sanctuaire de Yasukuni, où sont inhumés des criminels de guerre. Suite à son entretien avec l’ambassadeur japonais, Wang Yi a fait savoir que la présence de Shinzo Abe au sanctuaire de Yasukuni avait créé un obstacle majeur vis-à-vis des relations déjà difficiles entre Beijing et Tokyo.

Sanctuaire de Yasukuni : l’ambassadeur du Japon en Chine convoqué à Beijing

Le ministre chinois des Affaires étrangères a déclaré que Beijing n’acceptait pas une telle action, tout en précisant que le Japon devra endosser la responsabilité de toute conséquence politique grave pouvant découler de la visite de Shinzo Abe. Wang Yi a mis en exergue que le lieu de pélerinage de Yasukuni, où sont inhumés 14 criminels de guerre de classe A ayant sévi durant la seconde guerre mondiale, est à la fois symbole et outil spirituel de l’agression militariste japonaise.

Sanctuaire de Yasukuni : l’ambassadeur du Japon en Chine convoqué à Beijing

Et de rappeler qu’il s’agit également d’une question de principe quant à la fondation politique des relations sino-japonaises. D’ailleurs, le chef de la diplomatie chinoise a estimé que cette visite officielle s’opposait avec force aux principes et à l’esprit des 4 traités signés par les 2 nations, ainsi qu’à l’engagement pris par les précédents dirigeants et gouvernements nippons, relatif aux questions historiques. Wang Yi a déclaré que la Chine combattra sans relâche si le Japon continue d’une part, de mettre à l’épreuve les fondations des relations sino-japonaises et d’intensifier les tensions et la confrontation entre les 2 pays, d’autre part.

Wang Yi

Ministre chinois des Affaires étrangères

"Le Premier ministre japonais Shinzo Abe s’est rendu au sanctuaire de Yasukuni, un lieu qui rend hommage aux victimes japonaises de la guerre, parmi lesquelles sont inhumés 14 criminels de guerre de classe A. Cette action vient à l’encontre du cours de l’histoire. Il s’agit d’une grave provocation dirigée vers la justice internationale mais il s’agit aussi de piétiner la conscience humaine de manière impitoyable. Le gouvernement chinois s’en est plaint auprès de la partie japonaise, en condamnant sans détour la décision de Shinzo Abe. Ce que Shinzo Abe a fait mène le Japon dans une direction dangereuse. La communauté internationale, dont fait partie la Chine, doit accroître sa vigilance, et ne pas permettre au Japon de revenir sur les pas de son passé."


Rédacteur: Jin Wensi