Rechercher

Yasukuni : les commentaires de Shinzo Abe travestissent l’histoire

Source: CCTV.com | 12-27-2013 15:14

Taille du texte: T+ | T- | Email

Dossier

L’ambassadeur de Chine au Japon, Cheng Yonghua, a rencontré le vice-ministre japonais des affaires étrangères Akitaka Saiki, auquel il a exprimé sa forte protestation à la visite du premier ministre Shinzo Abe au sanctuaire de Yasukuni. Le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Qin Gang, a lui réfuté les commentaires de Shinzo Abe.

Qin Gang

Porte-parole

Ministère chinois des affaires étrangères

"Je voudrais demander pour qui les militaires japonais sont-ils morts ? Pourquoi les criminels de guerre honorés au sanctuaire de Yasukuni ont-ils été traduits en justice ? De quel genre de paix et de prospérité s’agit-il si elle repose sur eux ? Les dirigeants japonais disent hypocritement une chose en public et font exactement le contraire en privé et leurs déclarations travestissent l’histoire."

Le premier ministre japonais Shinzo Abe avait auparavant dit regretter que sa visite au sanctuaire Yasukuni soit devenue un problème politique et diplomatique, et qu’il n’avait aucune intention de heurter les sensibilités des peuples chinois et sud-coréen. Il a aussi ajouté qu’il respectait la Chine et qu’il espérait que le Japon construise des relations d’amitié avec elle. Le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères a répliqué que si le Japon souhaitait réellement améliorer les relations avec ses voisins asiatiques, le premier ministre Abe ne devait pas visiter le sanctuaire Yasukuni mais plutôt visiter le mémorial du massacre de Nanjing.


Rédacteur: Jin Wensi