Rechercher

La fête de la famille an musée de Washington

Source: CCTV.com | 01-27-2014 20:43

Taille du texte: T+ | T- | Email


A l’approche de la Nouvelle année lunaire chinoise, le Smithsonian American Art Museum a accueilli une célébration pour fêter l’Année du Cheval. Le musée est situé dans le centre de Washington, dans le quartier chinois et il ouvre ses portes pour une fête de la famille.

A l’intérieur de la cour recouverte d’un toit de verre du Smithsonian American Art Museum, le meilleur de la culture chinoise... La chance d’apprendre quelque chose de nouveau... Mais rien ne ravi plus les enfants que la danse du lion. Les étudiants de l’université Johns Hopkins de Baltimore ont appris cette tradition de maîtres enseignants...

La fête de la famille an musée de Washington

La fête de la famille an musée de Washington

David Li

Danseur

"J’aime la danse du lion pour beaucoup de raisons. C’est très culturel et c’est un art très joli, et c’est vraiment très puissant."

Les lions dorment quand la performance commence. L’ambassadeur de Chine aux Etats-Unis a aidé à mettre un point sur les yeux des lions, ce qui a réveillé les animaux pour la nouvelle année.

La fête de la famille an musée de Washington

Cui Tiankai

Ambassadeur de la Chine aux Etats-Unis

"Je souhaite juste que la nouvelle année, l’année du cheval, apporte bonne chance et bonne fortune à tout le monde."

"Merci pour la Nouvelle année chinoise !"

"Bonne année chinoise et vous avez de la bonne nourriture."

Ken Thornton Ashburn

Habitant de Virginie

"Ma femme est chinoise donc notre fille parle chinois et est en train d’apprendre la culture chinoise."

John Wang

Calligraphe

"La technique c’est de garder le pinceau droit tout le temps."

"Cool !"

Le quartier chinois de Washington était autrefois un petit quartier avec une communauté chinoise unie. Eleanor Yee est ici avec 3 générations de sa famille. 

Eleanor Yee Américaine d’origine chinoise

"Dans l’ancien quartier chinois, vous aviez de grands dîners, et tous les Chinois se mettaient sur leur trente et un et vous aviez des opéras chinois, des orchestes chinois venaient et jouaient."

La communauté est plus dispersée de nos jours, mais le désir de préserver la langue et le patrimoine reste.

"Je trouve que c’était génial !"


Rédacteur: Juliette