Rechercher

Procès Pistorius:celui-ci aurait tenté de sauver R。Steenkamp

Source: CCTV.com | 03-07-2014 14:37

Taille du texte: T+ | T- | Email


Le procès de la star du sport paralympique Oscar Pistorius se poursuit avec son lot de témoignages poignants. Les avocats de la partie civile affirment que l’athlète a tué sa compagne le jour de la Saint-Valentin en 2013. Celui-ci aurait plusieurs fois fondu en larmes et prié. Il aurait tenté de sauver Reeva Steennkamp après l’avoir blessée par balles. 

Procès Pistorius:celui-ci aurait tenté de sauver R。Steenkamp

C’est un Oscar Pistorius d’apparence calme qui est arrivé au tribunal pour le 4ème jour de son procès. Lors de la session préliminaire, l’athlète a pris des notes et s’est montré détendu lorsque son avocat Barry Roux a interrogé le témoin Charl Johnson. Puis son attitude a changé et il est apparu plusieurs fois au bord des larmes, apparemment troublé par un témoignage insupportable. C’est un autre voisin d’Oscar Pistorius, Johan Stipp, qui a pris la parole. Il a déclaré devant le juge qu’il avait entendu des coups de feu et qu’il s’était précipité dans la maison du champion.

Voix de Johan Stipp

Témoin

"Votre honneur, lorsque je me suis approché, il y avait un homme à genoux sur la gauche. Il avait sa main gauche posée sur l’aine droite d’une femme. Il avait plongé trois doigts de sa main droite dans la bouche de la femme. Je me rappelle de ce qu’il a dit quand je suis arrivé : j’ai tiré sur elle. J’ai pensé que c’était un voleur et j’ai tiré."

M. Stipp a décrit très précisément et en détails ce qu’il a vu. Ce fut un moment traumatique pour les proches de Reeva Steenkamp.

Voix de Johan Stipp

Témoin

"J’ai tenté d’ouvrir sa voie respiratoire et j’ai tâté son pouls mais elle ne respirait plus. Le coeur ne battait plus non plus... Il était clair qu’elle avait été mortellement touchée. Oscar pleurait sans arrêt. Il priait Dieu de la laisser vivre, qu’elle ne devait pas mourir. Tout en priant, il disait qu’il dédierait sa vie et celle de Reeva à Dieu si celui-ci ne la laissait pas mourir cette nuit-là."


Rédacteur: Juliette