Rechercher

Procès de journalistes en Egypte

Source: CCTV.com | 03-25-2014 20:29

Taille du texte: T+ | T- | Email


En Egypte, le procès de journalistes travaillant pour le réseau Al-Jazeera a été ajourné, après une brève reprise lundi. Le procès a été reporté afin d’accorder à la défense plus de temps pour étudier l’affaire. 20 journalistes, parmi eux 4 étrangers, sont accusés d’avoir soutenu les Frères musulmans. 

3ème session du procès. La cour poursuit l’audition des témoins pour les poursuites. Et ils ont pu analyser l’équipement qui avait été confisqué quand les journalistes ont été arrêtés en décembre dernier. Le ministère public avance que les accusés ont utilisé leur équipement pour produire des images incitant à la violence pour soutenir les Frères musulmans hors-la-loi. Certaines familles des accusés sont optimistes que ces derniers seront acquittés.

Adel Fahmy Frère d’un des accusés

"Nous attendons davantage de progrès lors de cette session comme dans la précédente. Les avocats ont fait du bon travail. Et aujourd’hui nous attendons encore plus. Ils ont très clairement fait comprendre aux juges que cette affaire est sans fondement. Les charges sont absurdes. Cela ne pourrait pas être plus éloigné de la vérité. Les journalistes accomplissent leur travail de façon très professionnelle. Ce sont des journalistes qui ont déjà été récompensés."

Mais d’autres ne sont pas si optimistes. L’accusé Anas Beltagy est le fils du haut responsable de la confrérie Mohamed Beltagy.

Sanaa Abdel Gawad Mère de l’accusé

"Mon fils n’a jamais travaillé pour Al-Jazeera. Il a été arrêté pour se venger, car il est le fils de Beltagy. Il n’y a plus de liberté. C’est pour cela que je sais que ce ne sera pas un procès équitable. Tout est politique."

Le procès a été ajourné pour donner plus de temps à davantage de témoins, et pour que la défense puisse transmettre son rapport.


Rédacteur: Juliette