Rechercher
Chaîne française > Culturama > Culturama > Article

Les garderies pour animaux font le plein

Source: CNTV.cn | 01-28-2011 10:15

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Voir la vidéo

Avec la saison des vacances qui approche les gens sont très occupés en Chine. Ils doivent faire leurs courses, leurs valises, avant le grand départ. Au beau milieu de cette frénésie, les animaux de compagnie sont parfois laissés de côté. Il est difficile de voyager avec son chat ou son chien ce qui n'est pas pour déplaire aux garderies qui font cages combles.

Avant de partir à la maison, les Chinois pensent à leurs petits compagnons à poils. Madame Wang aime son petit chien, mais il lui est impossible de l'emmener avec elle. Elle est à la recherche d'une baby sitter. Mme Wang veut éviter d'ennuyer ses amis, aussi recherche-t-elle les services d'une compagnie capable de s'occuper de son adorable Bichon. Malheureusement les vétérinaires sont débordés. Ils proposent des cages confortables et chauffées mais elles sont toutes pleines. Même les cages VIP ont été prises d'assaut. Elle doit se rabattre sur une cage minuscule qui coûte 40 yuans par jour, soit 400 yuans pour les 10 jours des vacances de la fête du printemps.

Wang Lili

Propriétaire d'un Bichon

"C'est un peu cher mais c'est tellement pratique et sûr. C'est vraiment le meilleur choix."

A Shanghai, selon la taille de la cage, les prix vont de 40 à 120 yuans par jour, soit 20% de plus que l'an dernier. Durant les vacances, certaines compagnies ont annulé leurs remises habituelles.

Liu Wei, propriétaire

Playful Baby Pet Store

"D'habitude, si nos membres font appel à nos services pour au moins 8 jours elles bénéficient de 20% de ristourne mais nous avons annulé cette remise parce que pendant la Fête du printemps, nos employés vont devoir travailler et le coût de leur travail est plus élevé."

Malgré la hausse des prix, seuls les premiers arrivés seront servis. Les listes de réservation de certains centres sont pleines. Les experts suggèrent que les propriétaires d'animaux prennent garde aux licences des centres de soin pour assurer une bonne qualité de service à leur compagnon préféré.

Vincent Cusson, CCTV.


Rédacteur: Tao Ruogu