Rechercher

Directeur général de l’OMC: l’entrée de la Chine à OMC avait sincèrement été un pacte gagnant-gagnant.

Source: CNTV.CN | 11-11-2011 08:35

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Voir la vidéo

Il y a dix ans, la Chine a rejoint l’Organisation mondiale du commerce, marquant l’entrée d’un milliard trois cent millions de personnes au sein du système commercial mondial. Depuis lors, le PIB de la Chine a triplé, son économie est devenue la deuxième plus grande au monde, et la nation attire davantage d’investissements directs étrangers.

En 2009 et 2010, la Chine a contribué à plus de 50% de la croissance économique mondiale.

Le ministre chinois du Commerce, Chen Deming, a déclaré que la dernière décennie avait été une période cruciale pour la Chine ainsi que pour le développement économique mondial. Pascal Lamy, le directeur général de l’OMC déclare qu’avoir approuvé l’entrée de la Chine avait sincèrement été un pacte gagnant-gagnant.

Pascal Lamy

Directeur général de l’OMC

" A cette période, la Chine a dû ouvrir son économie au prix d’une souscription à une politique de garantie très solide contre le protectionnisme. La Chine a bénéficié de cela. Dans l’ensemble ce fut bien pour la Chine, et bien pour le reste du monde. Bien aussi pour l’OMC. Un pari gagnant-gagnant."

La Chine est désormais le plus important exportateur et le second importateur au monde. En 2010, la Chine a importé pour quelque 1400 milliards de dollars en valeur de produits, comptant pour un dixième du total mondial.

Pascal Lamy

Directeur général de l’OMC

" De nombreux pays observent la croissance des exportations chinoises. Mais vous devez également regarder l’augmentation des importations de Chine, qui ont enregistré en moyenne une hausse de 20% annuellement au cours de la dernière décennie. Dans l’ensemble, ce fut dix années d’un succès remarquable. "

Et la Chine a non seulement attiré près de 1000 milliards de dollars d’investissements étrangers au cours de la dernière décennie, mais de plus en plus d’entreprises chinoises commencent à arriver sur les marchés étrangers, soutenues par les immenses réserves en devises étrangères dont regorge la Chine.

Mais les experts déclarent que la voie à venir sera parsemée de défis, avec les craintes d’une récession mondiale prenant de l’élan. Ils suggèrent que la Chine se concentre sur la restructuration de son économie intérieure et des échanges commerciaux avec l’étranger.


Rédacteur: Jin Wensi