Rechercher

La crise de la dette ralentit les exportations de la Chine

Source: CNTV.cn | 11-25-2011 14:07

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Voir la vidéo

La crise de la dette sape la confiance et la croissance dans l’ensemble de la zone euro, mais elle fait aussi pression sur les exportations chinoises qui comptent pour un quart de la production du pays. Elle menace ainsi de couper le moteur le plus fort de l’économie globale, à un moment crucial.

La crise de la dette ralentit les exportations de la Chine

En octobre, les ventes des exportateurs chinois à l’étranger se sont accrues à leur taux le plus lent en près de deux années à cause du ralentissement des chargements vers l’Europe. Les exportations vers l’Italie ont chuté de 18% par rapport à l’année dernière.

Chen Fengying

Directeur des Etudes économiques internationales

Institut chinois des Relations internationales contemporaines

"Le marché européen en baisse aura finalement un impact sur l’économie chinoise, surtout sur les exportations. Nous devrions nous préparer à cela."

Chen Xin

Directeur de la division économique

Académie des Sciences sociales de Chine

"La demande plus basse en Europe affecte déjà les exportations chinoises. Durant la foire commerciale du Guangdong, beaucoup de fabricants ont revécu ce qui était arrivé en 2008."

Le surplus commercial de Chine a baissé ces 3 dernières années et certains économistes mettent garde contre un glissement plus brusque dans les années à venir.

Chen Fengying

Directeur des Etudes économiques internationales

Institut chinois des Relations internationales contemporaines

"La consommation interne oriente le redressement de l’économie chinoise. La moyenne de notre PIB per-capita est déjà au dessus des 4000 dollars. Dans quelques années, la demande du consommateur chinois pourrait être énorme. Les entreprises orientées vers les exportations devraient prendre conscience de l’importance du marché chinois."

L’ambassadeur d’Espagne en Chine constate aussi l’importance du potentiel du marché chinois et croit que le protectionnisme commercial serait préjudiciable à la fois aux économies chinoise et européen.